Réalité virtuelle à Toulouse – Petite VR entre amis


Il y a environ trois semaines, Cédric nous a proposé de venir tester son nouveau projet. D´être en somme un peu ses cobayes. Et pour cause : il lance avec deux amis un concept autour de la réalité virtuelle. Le principe est simple comme salut ça va : toi, des amis à toi, un appartement trop cool, un prix dérisoire et 1h30 de réalité virtuelle illimitée, avec environ 30 jeux à ta disposition.

Sunny n’ayant pas pu venir à cause de ses partiels, Thibaud et moi sommes allés dans les locaux de Petite VR entre amis, en avant-première, pépère (c’était pour la rime).

À Toulouse du 20 au 23 avril 2017 – Tarifs : 25€ pour 1 personne, 49€ pour 2 personnes. 
Inscriptions sur www.petite-vr-entre-amis.fr

L’avis de celle qui n’aimait pas les jeux vidéo

Mon expérience avec les jeux vidéo se résume rapidement : Rayman, Pokemon (je regardais encore les Minikeums) et un apprentissage de Fifa arrêté prématurément pour cause de « putain mais je vais exploser la manette mais pourquoi il tacle dans le vide mon joueur il est con ou quoi ! ».

Bref, autant te dire que la réalité virtuelle, ça me chauffait moyen. Surtout que la seule chose que j’avais vue à ce sujet était une vidéo de Pierre Croce en train de tester la VR dans les locaux de Marc Dorcel. Et l’idée de voir une fille vêtue aussi chaudement que Madonna dans Like A Virgin agenouillée devant moi en me regardant comme si j’étais Lionel Messi, ça ne m’excitait pas des masses.

Mais, contre toute attente, je me suis éclatée. J’avais envie de tout : sauf de repartir.

J’ai commencé par descendre dans les fonds marins, normal, pour une mission d’observation de la plus haute importance. Tout à coup, un grand requin blanc s’est attaqué à ma cage et a essayé de bouffer mes jambes ! J’ai gardé mon calme, bien sûr #boudulamytho, et je me suis débattue comme je pouvais. Je vais arrêter de suite ce suspens insoutenable : pas de panique les gars, j’ai survécu. Sans une goutte d’eau, ni une goutte de sang.

Excitée comme une puce qui vient de remettre un requin a sa place, je me suis dit : « c’est le moment de partir skier ». Je dévalais ainsi une piste plus noire que noire, en tentant désespérément d’éviter deux-trois falaises. Et en poussant des centaines de cri d’extase, parce que pour la première fois de ma vie je n’ai pas eu le vertige. Je me suis tout de même pris une falaise en pleine face, et je suis tombée par terre dans la réalité – la vraie. Ce qui a permis à Thibaud et Cédric de se prendre un bon fou rire : c’était cadeau les gars.

Avant de partir, j’ai eu le temps de faire deux batailles avec une armée de zombies bien décidés à avoir ma peau. Ok, ils ont réussi. Deux fois. Mais je suis coriace et je reviendrai a la charge : je les exterminerai, c’est certain.

En rentrant, j’avais trois certitudes :

  1. La réalité virtuelle, c’est génial, même pour une vraie débutante comme moi.
  2. 1h30 pour t’initier, c’est le timing parfait
  3. Il fallait absolument qu’on t’en parle.

L’avis de celui qui aimait trop les jeux vidéo

Les clichés ont la vie dure ! Et comme Sophie l’a décidé, j’enfile pour cet article ma casquette de geek pseudo-expert que j’ai rangé depuis des années. Un peu comme Zidane en football. Oui, j’ai un sacré passif mais Boudu Toulouse ne m’a pas autorisé à sortir Boudu Jeu Vidéo. Il fallait que ce soit dit.

Mais revenons à nos moutons !

J’ai beau avoir entendu pendant toute mon enfance les discours « gna gna gna les jeux vidéos ça rend violent gna gna gna tu vas tuer des gens » et les avoir combattu avec vigueur, il n’empêche que j’étais un peu sceptique quant à la VR (Virtual Reality), presque apeuré de la tester ! (Je deviens vieux, ça y est ?!)

L’expérience avec Cédric fut incroyable de surprise et de sensation. Supritionnel !
Les réactions de Sophie sont significatives, l’impression d’entrer dans un nouveau monde est totale. Lorsque une araignée géante fonce sur toi, tes jambes reculent, tu sursautes, ton coeur s’accélère. Bref, tu réagis comme si c’était réel. Et that is the point.

La VR te fait faire abstraction de la réalité au point de vivre entièrement le moment. Quand j’ai retiré mon casque au bout des 10 premières minutes, j’avais oublié l’espace et la disposition de la pièce dans laquelle je me trouvais : une salle avec des écrans et une belle vue sur Toulouse.

La session nous a permis d’essayer de nombreux petits jeux grâce à un Cédric ultra pédagogue. Il se fie à nos envies et à notre ressenti personnel pour nous proposer un jeu adapté et qui nous correspond. Si tu te sens à l’aise et que tu es prêt à affronter une horde de zombie, tu pourras te lancer dans Resident Evil. Si tu as juste envie de contempler et t’immerger dans un nouvel univers, tu pourras incarner un plongeur en ballade dans les coraux. Si tu veux t’amuser à la balle, une partie de ping pong face à un loup fera l’affaire.

Et c’est ce qui m’a plu dans ce concept : la possibilité de tester à ta guise des jeux nombreux et variés. Aucune session ne se ressemble mais elles ont le même objectif : celui de t’amuser.
Seul, ou accompagné.

Pour essayer ou les contacter

L’article Réalité virtuelle à Toulouse – Petite VR entre amis est apparu en premier sur Boudu-toulouse.

Réalité virtuelle à Toulouse – Petite VR entre amis

ÔToulouse : Actus, Cultures, Sorties à Toulouse


Powered by WordPress. Designed by WooThemes