"A Toulouse, les joueurs n'ont pas été dignes du maillot de Guingamp", affirme Bertrand Desplat

Bertrand Desplat a exprimé sa colère ce jeudi 14 mars en conférence de presse. (©Echo de l'Argoat)

Bertrand Desplat a exprimé sa colère ce jeudi 14 mars en conférence de presse suite à la piteuse prestation de ses joueurs face à Toulouse dimanche dernier en Ligue 1. (©Echo de l’Argoa

Le président de l’En Avant de Guingamp Bertrand Desplat n’a pas mâché ses mots ce jeudi 14 mars en conférence de presse, à Roudourou

Très en colère après le non-match de ses joueurs à Toulouse dimanche 10 mars (défaite 1-0, 0 tir cadré), il est revenu sans langue de bois sur ce triste épisode : 

C’était une prestation indigne ! Une catastrophe. Tous les amoureux du club en sont ressortis en colère, groggy, choqués. C’est n’est pas admissible, pas tolérable, pas acceptable ! Un nouveau Toulouse, c’est interdit. Plus jamais ça !

Lire aussi : En Avant de Guingamp : voyage au bout de l’ennui vers la Ligue 2 ?

Des mots très durs après Toulouse

Le président et son entraîneur Jocelyn Gourvennec ne se sont pas privés de faire passer le message aux joueurs après le match :

Les joueurs ont été rappelés à l’ordre. Nous l’avons fait de concert avec Jocelyn. Il a eu des mots très forts dans le vestiaire, à chaud, juste après le match. Je me suis adressé aux joueurs lundi, à froid, mais avec des mots tout aussi dur vis-à-vis de leur attitude et de leur comportement au cours de ce match.

Un message que les joueurs ont reçu cinq sur cinq, d’après le président Desplat

Les joueurs le savent, ils sont passés à côté. Ils ne se sont pas montrés dignes de la chance de porter ce maillot de l’En Avant de Guingamp, et ils en conviennent. 

« Les supporters ont raison d’être en colère ! »

Bertrand Desplat a bien conscience que sa colère est partagée par l’ensemble des supporters du club :

« Ils ont raison d’être en colère. Elle est légitime cette colère. Car il faut le dire : quel club à part Guingamp à la chance d’avoir un stade quasiment plein à chaque match de championnat ? 15 à 16 000 personnes qui viennent encourager les joueurs à chaque fois.

Quel club a cette chance unique d’avoir un kop fantastique, qui donne de la voix de la première à la dernière seconde du match, alors que nous sommes derniers depuis la troisième journée ? C’est unique. Guingamp est un club à part ! Les joueurs doivent avoir bien ça en tête. Cette chance d’être à Guingamp, elle a été rappelée aux joueurs. A eux d’en être dignes et de rendre sur le terrain tout ce qu’on leur apporte, tout ce qu’on leur donne à Guingamp. « 

Les choses sont donc claires : le match face à Dijon samedi soir à Roudourou (20h) sera « le match du rachat après Toulouse », assène le président. 

Lire aussi : En Avant de Guingamp : Marcus Coco suspendu pour Dijon et la finale de Coupe de la Ligue

Ce dernier veut une équipe mobilisée à 100% sur le championnat : « Les dix derniers matchs de championnat sont dix finales. On sait qu’on en a une autre (le 30 mars en Coupe de la ligue), mais elle importe peu pour l’instant. Aussi incroyable que ça puisse paraître, aujourd’hui Guingamp est en vie. On a perdu les six premiers matchs de championnat. Au bout de la sixième journée, on avait dix points de retard sur Dijon, six sur Caen. Aujourd’hui, on en a un sur Caen et deux sur Dijon. Nous sommes en vie, ce n’est pas le moment de lâcher alors qu’on approche du money time, comme disent les fans de basket. C’est tout le contraire ! »

« Les joueurs attendent Dijon avec impatience »

Il ne faut pas oublier les efforts produits par les joueurs depuis mi-décembre pour aller grappiller les points qui nous permettent aujourd’hui d’y croire encore.  On a un super groupe, avec des bons mecs. Dans ce nouveau championnat qui s’ouvre, il faut montrer nos qualités de cœur. Les joueurs attendent le match face à Dijon samedi avec impatience, ils ont envie de se racheter. Car oui, ils sont passés salement à travers à Toulouse, mais ils n’en sont pas fiers. Ils ont conscience de la colère autour d’eux. Mais ils veulent se racheter et ils ont besoin de soutien.

Bertrand Desplat a conclu son intervention en lançant un message à tous les amoureux de l’En Avant :

On doit tous, supporters, joueurs, staff, ne former qu’un samedi face à Dijon. On ne veut pas abandonner, car être Guingampais, c’est se battre jusqu’au bout ! Tous ensemble, on va le faire.

Les joueurs n’auront donc pas le droit à l’erreur samedi soir à Roudourou : il leur faudra montrer un enthousiasme et une volonté sans faille s’ils espèrent se racheter dans le cœur des supporters.

"A Toulouse, les joueurs n'ont pas été dignes du maillot de Guingamp", affirme Bertrand Desplat

ÔToulouse : Actus, Cultures, Sorties à Toulouse


Actualités Toulousaines : Information, Sorties Culturelles