Alcoolisé en réintégrant la maison d'arrêt à Brest, il insulte et frappe les policiers qui le conduisaient à l'hôpital

En plus d'avoir insulté les policiers, l'homme interpellé en état d'ébriété à Brest a tenté d'asséner un coup de poing à l'un d'eux

En plus d’avoir insulté les policiers, l’homme, interpellé en état d’ébriété à Brest, a tenté d’asséner un coup de poing à l’un d’eux (© Côté Brest).

Mardi 5 mars 2019, vers 18h10, un Brestois de 44 ans a voulu réintégrer la maison d’arrêt de L’Hermitage, à Brest, à l’issue d’une permission. Ce qu’ont refusé les agents pénitentiaires, à l’accueil, au regard de son état d’ébriété manifeste.

À coups de pied

Les fonctionnaires ont appelé les policiers qui sont allés à la prison prendre en charge le détenu pour le transporter à l’hôpital d’instruction des armées (HIA) Clermont-Tonnerre.
Pendant le trajet, l’ensemble de l’équipage, composé de trois policiers et de deux élèves, aurait eu à subir une multitude d’insultes de la part du mis en cause. Qui se serait même mis à frapper, à coups de pied, les policiers. L’un d’entre eux s’est d’ailleurs vu prescrire une incapacité totale de travail (ITT) de trois jours. 

Nouvelles insultes

Après être passé devant le médecin au HIA, l’homme a été reconduit au commissariat de police. Pendant le trajet, il aurait de nouveau proféré une volée d’insultes à l’encontre des fonctionnaires des forces de l’ordre.
Placé en cellule de dégrisement puis en garde à vue, il a été entendu une fois ses esprits retrouvés.
Lors de son audition, il aurait indiqué ne se souvenir de rien. 

Il est convoqué au tribunal correctionnel  le 6 décembre à 8h30. 

 

IVRE, IL INSULTE LES POLICIERS ET TENTE D’ASSÉNER UN COUP DE POING À L’UN D’EUX
Mardi 5 mars 2019, vers 22h, un différend de voisinage a conduit les policiers de Brest à intervenir rue du Restic, dans le quartier de Lambézellec. 
À leur arrivée, les policiers ont été pris à partie par l’homme mis en cause, visiblement ivre. Qui aurait copieusement insulté de tous les noms les agents des forces de l’ordre, tentant d’asséner à l’un d’eux un coup de poing, que le policier a su esquiver. 
Le mis en cause est, lui aussi, convoqué au tribunal correctionnel le 6 décembre. 

Alcoolisé en réintégrant la maison d'arrêt à Brest, il insulte et frappe les policiers qui le conduisaient à l'hôpital

ÔToulouse : Actus, Cultures, Sorties à Toulouse


Actualités Toulousaines : Information, Sorties Culturelles