Basket : l’Aurore de Vitré doublée sur le fil contre Angers (57-58)


L'Aurore de Vitré s'est inclinée face à Angers, samedi 17 novembre

L’Aurore de Vitré s’est inclinée face à Angers, samedi 17 novembre (©Le Journal de Vitré)

Cruel et terrible, le scénario de cette soirée va donner des maux de tête à l’Aurore de Vitré. Moins impériaux qu’à l’accoutumée dans leur forteresse de la Poultière, les Vitréens ont mené les débats de l’ouverture du score de Mérie (2-0) à cette maudite avant-dernière seconde, où Bichard est solidement resté maître de ses nerfs pour venir coiffer les Vitréens sur le poteau, grâce à deux lancers-francs salvateurs mais contestés (57-58).

Une dernière possession fatale

A deux secondes du terme, alors en défense, Mérie, sur ordre de son entraineur, pour envoyer Angers derrière le panier vitréen, a volontairement endigué l’attaque angevine.

Sauf que, jugée dans l’action de tir par les arbitres après une longue concertation, la faute offrit deux lancers-francs à Bichard, qui, sous les huées, n’a pas tremblé.

A deux secondes du terme, Vitré s’est donc retrouvé à devoir attaquer, au lieu de défendre, et, si Mérie a trouvé une position de tir au buzzer, sa tentative a heurté l’intérieur du cercle avant de sortir.

Mike Gonsalves regrettait :

Ils nous passent devant au plus mauvais moment mais ce n’est pas là où ça a flotté. Nous avons eu un 3e quart-temps très difficile (perdu 13-22) qui nous a fait très mal.

Jusqu’à cette troisième reprise, les Vert et Blanc étaient pourtant bien partis pour enchainer un nouveau succès à domicile, tournant à la pause avec un bel avantage (35-26).

A l’image de Phillip, qui arrachait un double rebond offensif avant de conclure le premier acte au buzzer (22-13), les Vitréens ont fait preuve d’agressivité, prenant un grand nombre de rebonds (41, 13 offensifs).

Florian Chapuy, le meneur vitréen, témoignait :

On est très bien rentré dans le match. On a perdu le fil du match au 3e quart. Ils n’auraient pas du pouvoir revenir !















L’Aurore s’est perdue dans la 3e reprise

Au retour des vestiaires, les locaux ont peu à peu perdu leur basket, faisant preuve d’impatience, d’imprécision (37 % de réussite au tir) et d’incompréhension.

L’entraineur reprenait :

Le ballon arrivait moins bien à circuler. Les tirs n’étaient pas bien construits et cela a offert des paniers faciles dans l’autre sens. Je pense que c’est plus nous qui n’avons pas forcément bien joué.

Presque inéluctablement, alors qu’elle balbutiait son jeu, l’avance vitréenne a fondu et Angers est revenu. Son meneur, Jérémy Bichard a fait mal avec quatre tirs primés bien sentis, pour offrir l’égalisation en fin de troisième quart temps (48-48).

Chapuy s’en voulait :

Ils ont augmenté leur intensité défensive et on n’a pas su trouver les solutions. Le match a tourné et on a commencé à douter. Ça fait qu’à l’arrivée, ils l’emportent sur une possession alors qu’ils ne doivent même pas espérer gagner !

Deuxième défaite en 2018 à domicile

La fin de match, tendue, s’est soldée par un échange virulent entre Mike Gonsalves, et El-Yazid Guirrou, sur le chemin des vestiaires.

L’entraîneur vitréen reprochait au capitaine angevin d’avoir chambré son équipe. Plein de défiance, les deux hommes se sont quittés en se donnant rendez-vous au match retour.

Il n’aura donc manqué que deux secondes aux Vitréens pour rester invaincu à la Poultière cette saison. Au final, ils ont concédé leur deuxième défaite à domicile en 2018.

Les deux, comme un symbole, face à cette bête noire angevine. « On va essayer de rebondir rapidement, a ajouté Gonsalves. Nous allons prendre le temps d’encaisser la défaite, mais surtout l’absence d’Antoine. » Qui n’a donc toujours pas été digérée…

Basket : l’Aurore de Vitré doublée sur le fil contre Angers (57-58)

ÔToulouse : Actus, Cultures, Sorties à Toulouse