Bientôt une pilule pour soigner le chagrin d'amour

Et si une pilule pouvait guérir du chagrin d'amour ?

Et si une pilule pouvait guérir du chagrin d’amour ? (©Illustration AdobeStock)

Une pilule et tout va mieux. Un chagrin d’amour peut parfois être difficile à surmonter, mais avec le Propranolol, la pente sera peut-être plus douce à remonter.

googletag.cmd.push(function() { googletag.display(« atf_pave-haut »); });

Ce médicament, surnommé « pilule de l’oubli », associé à une thérapie très encadrée, a permis à des victimes des attentats du 13 novembre à Paris de se soigner après un choc post-traumatique. Le psychiatre canadien qui a mené avec succès cet essai clinique sur 360 victimes a décidé d’étendre l’expérience aux ruptures amoureuses.

Anne, une Française de 55 ans installée au Québec, raconte au Parisien comment ce comprimé l’a aidé à se remettre de son divorce.  « C’était un peu dingue car pour moi, c’était la thérapie des soldats en Afghanistan! », confie-t-elle.

Lire aussi : Sextoys : voici les régions les plus coquines de France

Comme un choc post-traumatique

Pour le professeur canadien Alain Brunet, une rupture amoureuse peut engendrer les mêmes effets qu’un choc post-traumatique, comme il l’explique au Parisien

Le chagrin d’amour, cela a l’air léger. Mais si certaines personnes réagissent bien, pour d’autres, le sol se dérobe sous leurs pieds. Ce sont des pensées négatives, une envie dévorante de pleurer, des nausées, de la détresse. C’est à ces patients que la thérapie s’adresse. 

Concrètement, le Propranolol ne détruit pas un souvenir mais a la capacité d’en atténuer les émotions négatives. La pilule, un bêtabloquant, interfère au moment où le souvenir passe de la mémoire de court à long terme en lui faisant perdre de son intensité. 

Lire aussi : Orgasme : 59% des femmes et 42% des hommes avouent avoir déjà simulé

Sept séances de thérapie

Les séances de thérapie se déroulent en présence d’un psychologue ou d’un psychiatre. Le patient prend un comprimé puis écrit son souvenir traumatique. Une heure plus tard, lorsque il lit son récit, la douleur est toujours présente, mais moins forte. 

Pour Anne à Montréal, il a fallu sept séances intenses et seize semaines de stabilisation pour remonter la pente.

Et bonne nouvelle pour les cœurs brisés français, le professeur Alain Brunet forme depuis janvier des médecins français à cette nouvelle forme de thérapie.

Bientôt une pilule pour soigner le chagrin d'amour

ÔToulouse : Actus, Cultures, Sorties à Toulouse


Actualités Toulousaines : Information, Sorties Culturelles