Gilets jaunes : deux leaders en Seine-et-Marne


La pétition de Priscillia Ludosky a rassemblé plus de 800 000 signatures

La pétition de Priscillia Ludosky a rassemblé plus de 800 000 signatures (©LaRep77)

Le mouvement des Gilets jaunes s’est créé sur les réseaux sociaux. Ils ont vu émerger au fil des semaines certains leaders. Parmi ceux-ci, deux Seine-et-Marnais : Priscillia Ludosky, 33 ans, de Savigny-le-Temple et Eric Drouet qui habite Melun.

Pour Priscillia Ludosky, auto-entrepreneuse, tout est parti d’une pétion mise en ligne sur Change. org. Pétition dont nous nous étions fait l’écho dès son lancement et qui peu à peu a fait le plein puisqu’au final elle a rassemblé plus de 800 000 signatures. « Je me posais pas mal de questions. Pourquoi les tarifs sont si élevés ? Pourquoi le prix du carburant grimpe aussi rapidement ? », explique-t-elle.

« Je faisais beaucoup de déplacements à Paris pour des raisons professionnelles. Alors, quand je me suis mise à mon compte, j’ai eu plus de temps pour chercher des réponses. J’ai découvert que l’argument avancé était qu’il fallait financer la transition écologique. J’ai été surprise d’apprendre que les taxes s’élevaient à 60 %. Là encore, j’ai recherché pourquoi et je ne trouvais pas d’explication. »

« Contre la taxation abusive »

Avant les manifestations de ce samedi 17 novembre, elle avait fait connaître clairement sa position vis-à-vis des partis politiques qui tentaient de « récupérer » le mouvement. « Je les invite à rester chez eux. Ils ne sont pas les bienvenus car cette manifestation est, pour eux, un moyen d’alimenter leurs guéguerres de partis. Il s’agit d’un mouvement citoyen, populaire et apolitique. »

Eric Drouet s'est fait connaître en créant une page Facebook appelant au blocage national ©

Eric Drouet s’est fait connaître en créant une page Facebook appelant au blocage national © (©Capture d’écran RMC)

Autre figure du mouvement, Eric Drouet, chauffeur routier melunais, s’est fait connaître en créant la page Facebook « Blocage national contre la hausse du carburant ».

Il l’assure, il n’est affilié à aucun parti politique contrairement à ce que certains ont pu avancer. Le mouvement qu’il a lancé est citoyen. « Nous ne somme pas anti-écolo, précisait Eric Drouet dans une vidéo. Ce mouvement est un mouvement contre la taxation abusive à tout point. »

Gilets jaunes : deux leaders en Seine-et-Marne


ÔToulouse : Actus, Cultures, Sorties à Toulouse