Grandes marées : en une journée, une dizaine d'interventions de sauvetage en Bretagne

L'hélicoptère Caïman de la Marine nationale est intervenu mardi 1er janvier 2019 pour évacuer un marin, au large de l'île d'Ouessant

L’hélicoptère Caïman de la Marine nationale est intervenu mercredi 20 février pour secourir des personnes isolées par la marée, en baie du Mont Saint-Michel. Au total, dix personnes ont été secourues dans la journée en Bretagne. (©Marine nationale)

Les grandes marées, qui ont lieu depuis le mardi 19 et jusqu’au samedi 23 février 2019, restent des moments privilégiés pour la pêche de loisir, à marée basse, ou la prise de photo à marée haute. Mais c’est aussi une période où il faut redoubler de vigilance. 

Rien que pour la journée du mercredi 20 février, près d’une dizaine d’interventions de sauvetage pour des personnes isolées ont été coordonnées par le centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage de Corsen (Finistère) et celui d’Etel (Morbihan).

Lire aussi : Grandes marées : les images spectaculaires de deux sauvetages en baie du Mont Saint-Michel

Adultes et enfants concernés

La préfecture maritime de l’Atlantique, qui invite à « redoubler de prudence » en ces périodes de forts coefficients de marée, fait le décompte des différentes interventions menées au cours de la journée, et il n’est pas bon.

  • une personne secourue à Plouharnel (Morbihan) grâce à l’engagement des pompiers et de l’hélicoptère de la Sécurité civile Dragon 56.
  • deux personnes sauvées dans l’anse de Dinan à Camaret (Finistère), avec mobilisation des pompiers et de l’hélicoptère de la Sécurité civile Dragon 29.
  • quatre personnes, dont deux enfants, secourues dans le secteur de l’Ile Grande, à Pleumeur-Bodou, grâce à l’intervention de la SNSM.
  • trois personnes à Hirel, dans le secteur de Cancale (Ille-et-Vilaine).

Pour cette dernière intervention dans la baie du Mont Saint-Michel, l’une des opérations de sauvetage a nécessité l’intervention immédiate de l’hélicoptère caïman de la Marine Nationale, qui a hélitreuillé de justesse un homme de 71 ans, envasé.

Un peu plus tôt, vers 16 heures, deux personnes surprises par la marée avaient déjà été secourues par hélicoptère à Hirel.

Encore plus tôt dans la journée, vers 14h40, plage du Rosais à Saint-Malo, un homme de 63 ans est décédé après avoir fait un malaise cardiaque alors qu’il pêchait, précise notre rédaction du Pays Malouin.

Et jeudi 21 février, c’est un pêcheur à pied qui a chuté sur les rochers avant de tomber à la mer, pointe de Kérourec, au Cap Sizun (Finistère). Il a été hélitreuillé et transféré à l’hôpital de Douarnenez.

Lire aussi : Beuzec Cap-Sizun. Un pêcheur à pied chute sur les rochers et tombe à la mer

Des sauvetages qui peuvent être évités

La préfecture maritime rappelle qu’en période de grandes marées, plus que d’habitude, il faut être très vigilant sur le littoral.

Parce que cela n’arrive pas qu’aux autres, parce que quelques minutes peuvent parfois suffire pour être isolé par la marée montante.

Pour profiter des grandes marées dans les meilleures conditions, quelques consignes :

  • consulter avant toute sortie en mer ou promenade sur le littoral les prévisions météorologiques et connaître les coefficients et horaires de marées,
  • éviter de sortir seul et informer ses proches de ses intentions,
  • être équipé d’un moyen de communication en état de marche : 196 depuis un téléphone portable, qui met en relation directe avec le CROSS,
  • conserver en permanence un repère visuel et un point de repli sur la terre ferme,
  • se méfier de la brume et du brouillard,
  • ne pas s’engager sur l’estran en cas de doute ou de méconnaissance des lieux.

Infos pratiques : 
Tous les horaires des marées sur le site de Marée Info et les consignes de prudence sur les sites Internet des préfectures.

Grandes marées : en une journée, une dizaine d'interventions de sauvetage en Bretagne


ÔToulouse : Actus, Cultures, Sorties à Toulouse


Actualités Toulousaines : Information, Sorties Culturelles