Manche : une enseignante en grève illimitée pour sauver la planète

Lucie Auvray, enseignante à Granville, a décidé, comme la jeune suédoise Greta Thunberg, de se mettre en grève, pour alerter le gouvernement sur la situation critique de l’environnement.

Lucie Auvray, enseignante à Granville, a décidé de se mettre en grève, pour alerter le gouvernement sur la situation critique de l’environnement. (©DP)

Après la prise de parole de la jeune suédoise Greta Thunberg dans les rues de Paris, le 22 février 2019, aux côtés des lycéens français, c’est au tour d’une enseignante de se mobiliser contre le dérèglement climatique.

Lire aussi : Manche : les ouvertures et fermetures de classes pour la rentrée 2019

Depuis le 25 février, jour de la rentrée, c’est Lucie Auvray qui a décidé de s’engager concrètement. Cette enseignante dans une classe de CM1/CM2 à Granville, est en grève illimitée.

« Une folie collective »

Elle a décidé qu’elle ne pouvait plus regarder les hommes détruire la planète sur laquelle ils vivent, et faire comme s’il ne se passait rien :

On est dans une sorte de folie collective. On a tous conscience de ce qu’il se passe, mais on ferme les yeux.

En couple avec un exploitant agricole, elle espère qu’il n’est pas encore trop tard pour sauver l’avenir de ses filles et de ses élèves :

Je suis convaincue que ce que j’enseigne à mes élèves ne leur servira pas dans ce monde où ils n’auront pas à faire, mais à subir.

L’enseignante applique déjà des alternatives à son échelle

Preuve en est, s’il en fallait encore une, les températures beaucoup trop douces de ces derniers jours où le mois de février est plus proche de la période estivale que du climat hivernal habituel.

Lire aussi : Nouveau food truck dans le Cotentin : un voyage culinaire en Afrique avec Délices Afro

L’enseignante se réjouit des solutions qu’elle applique déjà dans sa vie :

Ça fait longtemps que je suis dans cette démarche d’autonomie. Avec mon mari, agriculteur bio, on envisage de l’amplifier : en eau, en énergie. Je suis en train de laisser la voiture car j’ai découvert le vélo biporteur à assistance électrique.

Un appel national des enseignants le 15 mars

Par son engagement, elle invite à rejoindre l’appel national des enseignants pour la planète et à faire grève le 15 mars. Elle tire la sonnette d’alarme :

L’écologie, ce n’est plus une question politique, c’est juste la seule solution qu’il nous reste pour laisser un avenir à nos enfants.

En s’appuyant sur la publication « Mise en garde des scientifiques du monde à l’humanité » signée par plus de 15 000 scientifiques du monde entier, Lucie Auvray affirme :

Les pires prévisions disent qu’on est capable de rayer toute vie sur Terre si on n’ouvre pas vite les yeux. 

Manche : une enseignante en grève illimitée pour sauver la planète


ÔToulouse : Actus, Cultures, Sorties à Toulouse


Actualités Toulousaines : Information, Sorties Culturelles