Pays de Fougères : le Scot, à quoi ça sert ?


Une partie de l'équipe du Scot : de gauche à droite Claire Dupin, David Soro (directeur), 
Sandra Ortega, Julie Frogerais et Carole Cadieu.

Une partie de l’équipe du Scot : de gauche à droite Claire Dupin, David Soro (directeur), Sandra Ortega, Julie Frogerais et Carole Cadieu.

David Soro, directeur du Scot à Fougères, nous a aidés a mieux comprendre à quoi il servait.

googletag.cmd.push(function() { googletag.display(« atf_pave-haut »); });

Que se cache-t-il derrière ce sigle ?

Le Scot, c’est la Schéma de Cohérence Territoriale du Pays de Fougères. Le syndicat mixte du SCOT, situé actuellement dans les locaux de l’Aumaillerie (avec Fougères agglomération) est chargé de l’élaboration, du suivi et de la révision de ce schéma.

À quoi sert ce schéma ?

Il s’agit d’un document d’aménagement du territoire qui définit à quoi ressemblera le pays de Fougères à l’horizon 2030, en tenant compte de la tendance démographique, des infrastuctures et des contraintes environnementales. Il permet aussi d’orienter les choix des communes au moment de la réalisation de leur plan local d’urbanisme.

Quelles sont ses autres missions ?

Depuis 2015, le service Application du Droit des Sols assure l’instruction des permis d’aménager et de construire pour les 40 communes de son territoire. Toutes les demandes d’urbanisme que reçoivent les communes sont donc traitées par le SCOT.

Ce dernier peut aussi lancer des études. Cela sera le cas cette année pour l’étude sur les conditions du retour du train ou d’un transport en site propre (par exemple un transport sur pneu sur une voie dédiée).

Un bureau d’étude spécialisé a été missionné pour cela.

Il s’agit de pouvoir donner des éléments techniques afin de travailler en lien avec la Région Bretagne. On devrait pouvoir donner des résultats en 2019 

Le Scot c’est qui ?

Le syndicat mixte du Scot est financé par deux ETPI (Établissements publics de Coopération Intercommunale) : Fougères Agglomération et la communauté de communes Couesnon des Marches de Bretagne. Il est présidé par Jean Malapert et comprend six salariés en plus du directeur.

 

Pays de Fougères : le Scot, à quoi ça sert ?

ÔToulouse : Actus, Cultures, Sorties à Toulouse