Rue du Commerce à Fougères : zoom sur la boulangerie la Grange à pains

Nicolas et sa compagne, Samantha, ont repris la Grange à pains en juillet dernier.

Nicolas et sa compagne, Samantha, ont repris la Grange à pains en juillet dernier.

Rencontre avec Nicolas Brault, qui tient la Grange à pains, rue du Commandant-Pannier à Fougères.

googletag.cmd.push(function() { googletag.display(« atf_pave-haut »); });

La Grange à pains, c’est où ?

La Grange à pains se trouve juste en face de la caserne des pompiers, rue du commandant Victor-Pannier.

La cellule commerciale, bâtie en 2004, a été occupée par la Halle aux Chaussures pendant quelques années avant de laisser la place à la boulangerie, créée en 2007 par les époux Milcent.

Le couple a rapidement revendu le commerce à Sébastien Jouzel et Nadège Rochery, qui y sont restés près de 9 ans. Leur ancien salarié, Nicolas Brault, a pris leur suite en juillet dernier.

 

Qui est Nicolas Brault ?

Le jeune artisan est originaire de Larchamp, en Mayenne. Alors qu’il n’est qu’un adolescent, sa maman, qui a tenu une boulangerie, lui conseille de faire un stage pour découvrir le métier. « Ça m’a plu alors je suis entré en apprentissage ».

Après un an en pâtisserie, il passe deux ans et demi chez un traiteur, puis intègre la Grange à pains où il occupe successivement les postes de boulanger, pâtissier et traiteur. « J’y suis resté plus de 7 ans et j’ai créé en parallèle ma micro-entreprise baptisée NB Traiteur, en 2015 ».

Nicolas, qui rêvait de s’installer à son compte, a saisi l’opportunité qui s’offrait à lui de reprendre la Grange à pains et a fusionné ses deux entreprises.

 

C’est comment, une journée à la Grange à pains ?

C’est le boulanger, Jérémy, qui est le premier sur place, dès 4 h, pour préparer le pain pour toutes les fournées de la journée. Il est rejoint ensuite par Elodie qui entame la confection des pâtisseries et des viennoiseries afin que tout soit prêt pour l’ouverture, à 6 h.

À cette heure-là, c’est le retour d’usine pour ceux qui travaillent de nuit. Ils sont nos premiers clients

À 8 h 30, la cuisinière commence à élaborer salades, paninis, pizzas et plat du jour pour le déjeuner. « Tout est fait maison avec des produits locaux » souligne Nicolas, qui arrive avec sa compagne, Samantha, vers 9 h 30. « Elle s’occupe de la vente pendant que je fais de la gestion. Je remplace aussi les absents, en fonction des heures de travail ou des jours de congé ».

Le service du midi débute dès 11 h 30 et la clientèle est pressée. Pompiers, ouvriers, jeunes étudiants à la chambre des métiers, la Grange à pains peut accueillir jusqu’à 250 personnes en 1 h 30 ! « Le samedi, c’est différent, plus calme. Il y a plus de monde pour la partie salon de thé ».

Nicolas est aussi fournisseur de pains pour un restaurant, des entreprises et la partie traiteur de son entreprise représente un volume non négligeable : « On peut assurer une prestation complète, de l’apéritif jusqu’au dessert, avec fourniture du réchaud »

Le jeune homme aimerait exporter le concept dans d’autres villes, sans rogner sur la qualité : « Nous faisons tout nous-mêmes, nous sommes des artisans »

 

La Grange à pains, 30 A rue du Commandant Victor-Pannier. Tel 02 99 94 56 75. Ouvert du lundi au vendredi de 6 h à 19 h et le samedi de 7 h à 18 h.

Rue du Commerce à Fougères : zoom sur la boulangerie la Grange à pains

ÔToulouse : Actus, Cultures, Sorties à Toulouse


Actualités Toulousaines : Information, Sorties Culturelles