Yvelines. La députée veut tous nous former aux premiers secours


La députée Béatrice Piron souhaite qu'un maximum de personnes soient formées aux premiers secours.

La députée Béatrice Piron souhaite qu’un maximum de personnes soient formées aux premiers secours. (©Côté Toulouse)

Personne ne l’ignore. Face à une crise cardiaque, un accident vasculaire cérébral, chaque minute, chaque seconde compte. Encore faut-il savoir comment réagir.

Les différentes vagues d’attentats ont donné l’envie aux Français d’apprendre. En 2016, seuls 27 % de la population avait suivi une formation de Prévention et secours civiques de niveau 1. Un an plus tard, nous étions 46 % à connaître les premiers gestes qui sauvent.

Former avant la retraite

La progression est là, mais bien en deçà de nos voisins. Dans certains pays, notamment du Nord de l’Europe, 90 % de la population est formée.

Ce chiffre ferait presque rêver Béatrice Piron, députée de la 3e circonscription des Yvelines. Elle-même est titulaire d’un brevet de secourisme. Elle aimerait bien que d’autres lui emboîtent le pas.

Béatrice Piron, députée
de la 3e circonscription
des Yvelines, veut généraliser la formation aux premiers secours.

Béatrice Piron, députée de la 3e circonscription des Yvelines, veut généraliser la formation aux premiers secours. (©78actu)

L’élue compte déposer un projet de loi d’ici la fin de l’année.

Car au bout de 10 minutes, une personne a pratiquement perdu toute chance d’être ranimée. Quand on sait qu’en moyenne le délai d’intervention est de 13 minutes… Il faut que chacun apprenne et devienne citoyen sauveteur. »

Concrètement, Béatrice Piron envisage une formation obligatoire en primaire et au collège.

Mais également lors d’un futur service national universel et dans les entreprises, privées et publiques. Je souhaite que tout salarié soit formé avant sa retraite. Il n’y a aucun risque à tenter quelque chose. Au contraire. »

« Cela ne peut être que positif »

Du côté de ceux qui forment déjà aux premiers secours, le projet de loi est plutôt bien perçu. En témoigne Mohamed Kasmi, vice-président de la Croix-Rouge des Yvelines.

Cela ne peut être que positif dans notre monde où les dangers et les menaces sont variés. Chaque citoyen doit être acteur de sa propre sécurité et de celle des autres. »

Et de poursuivre : « Notre pays doit rattraper son retard. C’est réalisable si on le fait par étapes. »

Où se former ?
– Chez les pompiers :
L’Union départementale des sapeurs-pompiers propose plusieurs niveaux de formation : gestes qui sauvent, Prévention et secours civiques de niveau 1 (PSC1), Sauveteur secouriste du travail, Prévention et secours en équipe de niveau 1.
Toutes les dates de formation sont mises à jour et insérées sur le site www.udsp78.fr/ au fur et à mesure.
Il faut compter une soixantaine d’euros pour le PSC1. En cas d’absence lors de la formation le paiement sera encaissé. Un remboursement sera effectué uniquement en cas d’absence pour cas de force majeure (décès, arrêt maladie et sur justificatif).
Depuis sa création en 1996, l’association a formé 63 739 personnes.
Renseignements au 01 30 62 05 68, par mail à udspy.secourisme@wanadoo.fr
– Auprès de la Croix-Rouge :
La Croix-Rouge propose aussi une initiation d’une durée de 90 minutes. Elle peut-être suivie dès 10 ans. Il faut compter une dizaine d’euros par personne. L’association propose également une initiation spécifique adaptée aux jeunes enfants.
Renseignements sur https ://www.croix-rouge.fr/ ou au 01 30 83 95 61.
– Auprès de l’Ordre de Malte :
La formation est similaire à celle dispensée par les pompiers ou la Croix-Rouge.
www.ordredemaltefrance.org
– Auprès de la Sécurité civile :
Rens. au 06 36 87 89 27 ou sur www.protectioncivile-78.org

Yvelines. La députée veut tous nous former aux premiers secours

ÔToulouse : Actus, Cultures, Sorties à Toulouse