Moondog, le Clochard céleste


Par Serge Chauzy

L’année 2019 marque le vingtième anniversaire de la disparition d’un personnage extraordinaire qui a marqué le vingtième siècle. Louis Thomas Hardin, baptisé Moondog (chien de lune), musicien et compositeur hors norme, né en 1916 aux Etats-Unis, est l’objet d’une célébration particulière du milieu musical toulousain tout au long de la saison 2018-2019. Chaque institution musicale de la cité dédiera un événement au « Clochard céleste », également baptisé « le Viking de la 6ème avenue » !

 

Moondog Presentation  La présentation de la saison Moondog au Metronum. De gauche à droite : Hervé Bordier,    Marie Déqué, Francis Grass, Amaury Cornut et Pierre Jaouen

 

Le 5 juillet dernier, dans la grande salle du Metronum, les responsables toulousains de la culture et des musiques ont présenté à la presse les grandes lignes de la « Saison Moondog » qui s’étendra du 8 septembre 2018 au 29 juin 2019, en guise d’hommage à ce compositeur légendaire du XXème siècle. Marie Déqué et Francis Grass, représentant le Maire de Toulouse et Président de Toulouse Métropole, Jean-Luc Moudenc, étaient accompagnés d’Hervé Bordier, directeur artistique de la manifestation, Amaury Cornut, conseiller artistique et auteur d’un ouvrage bibliographique sur le personnage, et de Pierre Jaouen qui assure la coordination artistique de l’événement.


Compositeur sans-abri !

Il est difficile de résumer la vie d’un homme aussi singulier que Louis Thomas Hardin, ce fils d’un pasteur et d’une organiste du Kansas, qu’une explosion rend aveugle à l’âge de seize ans. Passionné de musique classique européenne, il développe vite une oreille absolue. Lorsqu’en 1943 il s’installe seul à New York, il passe ses jours et ses nuits dans la rue, sous des porches, comme un « homeless », et finit par adopter une tenue extravagante de Viking (casque et lance !) qui le rend célèbre.

Il attire néanmoins la curiosité et l’estime de grandes personnalités de la musique new-yorkaise. Alors qu’il assiste aux répétitions de l’Orchestre Philharmonique de New-York, il se lie d’amitié avec Artur Rodzinski et Leonard Bernstein. Les premiers disques de ses partitions, qui paraissent dans les années 50, lui attirent l’admiration de la scène jazz. Il côtoie alors Andy Warhol, ainsi que les compositeurs de la mouvance « minimaliste » comme Philip Glass, Steve Reich…

La consécration intervient en 1969 lorsque l’Orchestre Philharmonique de New York enregistre certaines de ses partitions sous la direction de Leonard Bernstein. Au milieu des années 70, il vient en Europe et en particulier en Allemagne, pays de son idole, Johann Sebastian Bach. Il connait alors la célébrité qui l’incite à composer de plus en plus dans tous les styles, y compris par ordinateur.

Ce sans-abri aveugle, coiffé d’un casque viking, disparaît en 1999, admiré par les artistes les plus divers de la planète musicale. Il fascine encore aujourd’hui le monde la pop, du jazz, de l’électro, de la musique classique…

 

'Moondog', East 51st Street, New York (1970 1979)  Moondog dans les rues de New York

 

Une saison Moondog

Toutes les forces vives musicales toulousaines ont donc décidé de rendre hommage à cet inventeur d’exception tout au long de la saison 2018-2019. 33 événements répartis sur 26 lieux différents permettront de populariser l’œuvre multiforme du « Clochard céleste ».

Amaury Cornut, LE spécialiste français de Moondog donnera une série de six conférences sur le sujet. Les manifestations musicales débuteront par un récital de Nicolas Horvat le 8 septembre 2018 lors du Festival International Piano aux Jacobins. Elles s’achèveront le 29 juin 2019 par un grand concert symphonique donné par l’Orchestre national du Capitole placé sous la direction de Kahchun Wong. A cette occasion, les grandes pièces, jadis jouées par la Philharmonie de New York, seront ainsi offertes pour la première fois.

Deux autres grands festivals toulousains apporteront leur contribution à cette célébration. Toulouse les Orgues, avec son directeur artistique Yves Rechsteiner, offrira un concert spécifique le 10 octobre 2018. Passe ton Bach d’abord ! consacrera le concert du 7 juin 2018 à une rencontre féconde entre Bach et Moondog. L’Orchestre de Chambre de Toulouse, avec Gilles Colliard, apportera également sa contribution, ainsi que le Théâtre du Capitole qui accueillera la grande pianiste Katia Labèque et le trio Triple Sun (14 mai). Jean-François Zygel et quelques invités, présenteront « Les enfants de Moondog » le 21 février à Saint-Pierre-des-Cuisines. La Cave Poésie, L’Escale et l’Usine de Tournefeuille, la Salle Nougaro, l’auditorium Saint-Pierre des Cuisines, le Théâtre Garonne, le Metronum et l’Astrada de Marciac (dans le cadre de la Saison Bleue) seront autant d’étapes de ce long voyage au pays de Moondog.

 

Moondog, le Clochard céleste


ÔToulouse : Actus, Cultures, Sorties à Toulouse


Actualités Toulousaines : Information, Sorties Culturelles