Orgue sacré ou sacré orgue !


Par Serge Chauzy

L’édition 2018 du festival international Toulouse les Orgues occupera toute la première quinzaine du mois d’octobre, du 2 au 14. Le 13 septembre dernier, Yves Rechsteiner, Directeur artistique de l’événement, a présenté aux Toulousains et à la presse les principales caractéristiques de cette 23ème édition consacrée à la double finalité d’un instrument connoté « sacré » du fait de son lien avec la liturgie, mais aussi de son émancipation vers les voies profanes.

 

Toulouse Les Orgues  Yves Rechsteiner (debout) présentant le programme du festival. Assis de gauche à droite : Francis Grass, Marie Déqué et Michel Courtois – Photo Classictoulouse –

 

Sous le splendide buffet de l’orgue Ahrend de l’église des Augustins, Yves Rechsteiner et le Président de Toulouse les Orgues, Michel Courtois, ont été rejoints par Francis Grass, responsable de la culture, et Marie Déqué, déléguée aux musiques de la Métropole, pour cette présentation du programme, toujours aussi original, de ce festival ancré dans le riche patrimoine organistique de la ville et de la région. Créé en 1996 par Michel Bouvard et Jan-Willem Jansen, en hommage à Xavier Darasse disparu en 1992, cet événement internationalement célébré est organisé par l’Association Toulouse les Orgues. Rappelons que, parmi les 30 orgues que compte Toulouse, 9 sont classés monument historiques, alors que la région en compte tout de même quelques 370. Depuis 2014, c’est à Yves Rechsteiner qu’a été confiée la direction artistique du festival dont il présente les grandes lignes avec l’esprit et la verve qu’on lui connaît.

Orgue sacré ou sacré orgue !

ÔToulouse : Actus, Cultures, Sorties à Toulouse


Actualités Toulousaines : Information, Sorties Culturelles