Une Violetta d’aujourd’hui


Par Jérôme Gac

Fameux opéra de Verdi, « la Traviata » est de retour au Théâtre du Capitole, sous la direction de George Petrou et dans une mise en scène de Pierre Rambert, avec Anita Hartig dans le rôle-titre, aux côtés de Nicola Alaimo et Airam Hernandez.

 

AnitaHartig ShirleySuarez  Anita Hartig

 

Pas entendu depuis vingt ans dans les murs du Théâtre du Capitole, « la Traviata » de Giuseppe Verdi sera dirigé à Toulouse par le chef grec George Petrou. Présentée en ouverture de la saison lyrique, cette nouvelle coproduction du Théâtre du Capitole et de l’Opéra national de Bordeaux exhibera une Violetta d’aujourd’hui. Créé en 1853, « la Traviata » («la dévoyée») est l’adaptation de « la Dame aux Camélias », roman et pièce de théâtre d’Alexandre Dumas fils. On y assiste à l’agonie de Violetta Valery, courtisane à la santé fragile qui abandonne sa vie mondaine parisienne par amour pour Alfredo Germont, jeune homme de bonne famille. Mais le père de celui-ci exige de Violetta qu’elle rompe avec son fils au nom de la respectabilité bourgeoise.

Une Violetta d’aujourd’hui


ÔToulouse : Actus, Cultures, Sorties à Toulouse


Actualités Toulousaines : Information, Sorties Culturelles