AIL AIL AIL : le violet de Cadours


Ok, j’avoue, on m’a invité. On m’a dit : vient découvrir l’Ail violet, celui de Cadours, labélisé AOC, fraichement AOP. Je me suis dit de l’ail ? Toute une soirée ? Oui, chez Solides, avec le chef Simon Carlier. J’ai dit : wahou ! Ok ! Et je ne l’ai pas regretté.

Ailoli SolidesD’abord, parce que j’ai appris à faire un aïoli. Enfin, j’ai regardé le chef Simon le préparer. C’est un peu comme si… Ensuite, parce que tresser de l’ail violet avec Jean-Luc, champion du monde 2012 et Stéphanie : cela n’a pas de prix. Même un peu flagada, avec son petit panache, comme ça, on peut dire que ma tresse, elle était jolie. Enfin, parce que j’ai rencontré Sébastien, producteur d’ail de Cadours, passionné par son métier, son terroir, son produit. Il nous a même tout expliqué.

L’ail violet de Cadours, qu’est-ce que c’est ?

Sebastien vient donc de Cadours, dans la Haute-Garonne, un village à 30 kilomètres de Toulouse. Il cultive un ail à la couleur légèrement pourpre et au goût prononcé : l’ail violet de Cadours. Un produit qui a mis 12 ans à obtenir son AOP et qui se cultive et se conditionne dans le respect de la tradition et de règles bien encadrées. 80 producteurs, 6 négociants situés dans les 106 communes ont été retenus pour le cultiver. Parmi tout cela, l’exploitation de Sébastien. « Le must, nous dit-il, ce n’est pas de les acheter en filets. Non. C’est d’avoir sa tresse ». Elaborées manuellement sur les exploitations elle se compose d’au minimum 9 bulbes bien joufflus. J’ai désormais la mienne. Bonzail ! (…)

Dégustation chez Simon Carlier.

Ail De Cadours-SolidesParce qu’après avoir broyé, tressé, raconté… l’ail de Cadours doit bien se goûter. Chez Solides, assis à la table d’hôte face aux cuisines, nous attendons avec impatience le menu que Simon Carlier nous a concocté… Bon, visiblement, il n’a pas forcé sur l’ail. Mais nous auront quand même quelques idées pour l’associer. C’est un repas délicieux, convivial qui se profile, arrosé de vin de Fronton. On est dans la région. Mousse de crabe, cèleri, kumquat et huitres laissent place à la ricotta, champignon, crème à l’ail et anguille fumée puis à l’échine de cochon et fanes de carotte. A côté de moi, Sébastien raconte avec passion le quotidien de producteur et rend l’évènement et le sujet plus passionnant et drôle que l’on aurait pu penser : « Moi, je sens l’ail, matin midi et soir. Quand je rentre tard, avec ma femme, même pas besoin d’excuse… ». Et nous aussi, ce soir-là, flânera dans nos maisons une douce odeur d’ail mais aussi, juste un peu, aussi celle du dessert bon au chocolat…

> Pour en savoir plus : www.ail-violet-cadours.fr

Cet article AIL AIL AIL : le violet de Cadours est apparu en premier sur Hello'Toulouse.

AIL AIL AIL : le violet de Cadours

ÔToulouse : Actus, Cultures, Sorties à Toulouse


Actualités Toulousaines : Information, Sorties Culturelles