Albi. Nathalie Lebrun Bailly récompensée


Après avoir travaillé la terre, le plâtre et le bronze, Nathalie Lebrun Bailly a fait le choix du fil de fer pour ses nouvelles sculptures. «Le bronze, c’est cher à l’achat pour le sculpteur, expliquait l’artiste mazamétaine; il faut payer le moulage, la matière et la main-d’œuvre du fondeur qui se rajoutent à notre travail d’artiste. Des coûts qui résultent au final à des prix indécents pour les œuvres. Je n’avais plus envie de participer à…
Albi. Nathalie Lebrun Bailly récompensée

ÔToulouse : Actus, Cultures, Sorties à Toulouse


Actualités Toulousaines : Information, Sorties Culturelles