Carcassonne. Sur le canal au XVIIIe siècle


Jusqu’à l’arrivée du chemin de fer, les voyageurs préféraient souvent le canal, jugé plus confortable, à la route. Cela ne les dispensait pas de divers inconvénients, en particulier celui résultant de l’entassement des biens et des personnes, sur lequel s’appesantit H.-C. Andersen en 1847 : «Le pont fut surchargé de valises et de coffres, et ceux-ci ensuite surmontés de passagers… En bas, dans les deux cabines, c’était le même encombrement :…
Carcassonne. Sur le canal au XVIIIe siècle

ÔToulouse : Actus, Cultures, Sorties à Toulouse


Powered by WordPress. Designed by WooThemes