[Dossier] Lutte contre les violences conjugales : l’Apiaf sensibilise les jeunes.

CLICHES – Depuis plus de 15 ans, l’association toulousaine Apiaf sensibilise, via des animations en classes, les jeunes à la question des inégalités entre femmes et hommes.

apiaf
© Vincent Nguyen

 

« La jeunesse est une période sensible sur les questions des violences conjugales. Les femmes de 18-25 ans sont particulièrement touchées par ce phénomène», explique Jeanne Denis, permanente à l’Apiaf, l’Association promotion initiatives autonomes des femmes. Installée depuis 1981 à Toulouse, cette structure, membre de la Fédération nationale solidarité femmes, a pour mission principale l’accueil et l’hébergement des victimes de violences conjugales. Mais depuis les années 2000, des établissements scolaires du département font aussi appel à ses services pour mener des actions de prévention. L’année dernière, l’équipe a ainsi rencontré plus de 650 jeunes, des collégiens et des lycéens essentiellement.

«Nous pensons que ce type de violence prend racine dans les inégalités entre les sexes », précise Aurélie Nat, également permanente de l’association. L’Apiaf souhaite donc « amener les jeunes à réfléchir sur les comportements sexistes ». Parmi son éventail d’actions, la structure utilise une méthode nommée “le baromètre des valeurs”. Les intervenants énoncent des clichés tels que «par nature, les filles sont plus sensibles que les garçons» ou encore «dans une famille, c’est à la fille de s’occuper des tâches ménagères». Les élèves doivent ensuite dire s’ils sont d’accord ou non avec ces affirmations.

Promouvoir les comportements non sexistes à l’école

« Cela permet notamment aux filles de raconter ce qu’elles subissent au quotidien et aux garçons de parler de l’injonction qu’ils ont de correspondre à une norme virile », décrit Aurélie Nat.

Les deux femmes se souviennent d’une intervention lors de laquelle un élève avait confié que quand il était submergé par les émotions, il préférait taper dans un mur plutôt que de pleurer devant ses amis. « À un âge où être hors-normes est difficile, il est important de les aider à verbaliser leurs émotions», analysent-elles.

[Dossier] Lutte contre les violences conjugales : l’Apiaf sensibilise les jeunes. sur Le Journal Toulousain.

[Dossier] Lutte contre les violences conjugales : l’Apiaf sensibilise les jeunes.

ÔToulouse : Actus, Cultures, Sorties à Toulouse

Actualités Toulousaines : Information, Sorties Culturelles