Embauchés grâce à l’école du numérique

Le label École régionale du numérique a vu le jour il y a deux ans pour permettre aux décrocheurs de retrouver un emploi et répondre aux besoins croissants des entreprises en compétences informatiques. Rencontre avec les acteurs d’un dispositif qui fonctionne.

école régionale numérique

En octobre 2015, Maeva a commencé une formation de technicienne réseau à l’Adrar. C’est la mission locale qui lui a conseillé cet organisme labellisé École régionale du numérique. 11 mois de formation dont dix semaines de stage plus tard, elle qui n’avait que son brevet des collèges et pas beaucoup de sous en poche, en est sorti diplômée et embauchée : « Je jouais beaucoup à des jeux vidéos en ligne et j’étais attiré par l’informatique, mais je n’y connaissais rien. Lors du premier test qu’on nous avait fait faire en formation, j’avais rendu copie blanche. Aujourd’hui, je serais capable de rédiger le test ! » Gestion de messagerie ou de serveurs sur Linux, Unix ou Windows, sécurité informatique et traitement d’incidents complexes sont devenus le quotidien de Maeva.

« En sortant de leur formation, leurs compétences répondaient parfaitement à nos besoins »

Elle a signé un contrat à durée indéterminée de consultante infrastructure chez la société informatique Sogeti : « Maeva pourra évoluer au sein du groupe vers les métiers du management, de la gestion de projet ou de l’expertise technique », précise Alison Ouakrat, responsable des ressources humaines chez Sojeti, qui a également embauché huit de ses camarades de promotion. « En sortant de leur formation, leurs compétences répondaient parfaitement à nos besoins », explique-t-elle. Car l’École régionale du numérique tisse des liens étroits avec les entreprises locales, afin de cerner les profils les plus recherchés et d’adapter ses formations en conséquence.

 “Dans le numérique, de nouveaux métiers apparaissent sans cesse ! »

« Scrum master, web designer, ux designer, data analyste ou Jedi back-end developer : dans le numérique, de nouveaux métiers apparaissent sans cesse ! » s’amuse Séverine Saint-Martin, directrice de Fondespierre, un organisme de formation labellisé École régionale du numérique. Il faudra bientôt pousser les murs du centre de Lunel qu’elle supervise. Les apprenants et les formateurs en ont tous les clés, pour pouvoir s’y rendre quand ils le souhaitent. Des porteurs de projets et des startuppers y ont également leurs habitudes : « C’est l’avenir de la formation : des lieux décloisonnés, au cœur des territoires, où l’on discute et échange ses savoirs », décrit Séverine Saint-Martin. La Région a déployé des écoles du numérique dans chacun des 13 départements occitans. 80 % des apprenants en sortent avec un emploi.

Embauchés grâce à l’école du numérique sur Le Journal Toulousain.

Embauchés grâce à l’école du numérique

ÔToulouse : Actus, Cultures, Sorties à Toulouse

Actualités Toulousaines : Information, Sorties Culturelles