Gwen Catalá : éditeur inspiré


Depuis deux ans, sa maison d’édition donne un coup de vent frais au monde de la littérature toulousaine. Gwen Catalá vient aussi de créer un label produisant des musiques étonnantes. Tout en continuant de vivre entre deux continents, un pied à Toulouse et l’autre en Thaïlande. – Maylis Jean-Préau

catala
© DR

Fabrique

En 2016, Gwen Catalá se lance dans l’aventure en fondant sa propre maison d’édition, qui porte son nom. Depuis, il a sorti une soixantaine de livres ; de la poésie, des textes féministes, politiques… « La ligne éditoriale est large. Je publie des auteurs que je souhaite défendre », explique-t-il. On lui doit aussi une revue poétique, ‘’Babel heureuse’’, des ouvrages numériques ou en version papier qui cassent les codes de l’édition ainsi qu’un label de musique « pour faire de la création musicale autour de textes ».

Fait main

C’est à côté de Perpignan, dans le village de Céret, que Gwen Catalá a passé son enfance. « Mes parents étaient ouvriers. Je n’ai pas spécialement été bercé dans la littérature, mais le travail de mon père étant de fabriquer du papier… », glisse l’éditeur. Très tôt, la création fait partie de son univers.

Autoformation

Sans diplôme de lettres en poche, il commence à travailler très jeune. « J’ai été dans une école de cuisine, puis je me suis tourné vers le commerce. J’ai eu une petite agence de publicité à Paris. Je produisais aussi des courts métrages expérimentaux », raconte Gwen Catalá. Un parcours atypique auquel s’ajoute sa passion pour la musique et l’écriture.

Textes

« J’ai toujours écrit », précise Gwen Catalá. En 2008, il s’empare des réseaux sociaux, en émergence. Pas pour raconter sa vie mais pour expérimenter de nouvelles formes d’écritures comme un Cadavre Exquis publié sur Facebook. Repéré, il devient le bras droit de François Bon, créateur d’une maison d’édition orientée vers le livre numérique, publie.net. En 2013, Gwen Catalá en prend la direction.

Explorateur

« Tant que j’ai un ordinateur et une connexion, je peux travailler n’importe où », s’amuse l’éditeur qui vit entre Toulouse et le Nord de la Thaïlande. « Il y a dix ans, j’ai fait un tour du monde. Je devais passer par l’Asie… et j’y suis resté ! », raconte-t-il. Au moment de créer Gwen Catalá Éditeurs, il cherche un pied à terre dans le Sud de la France. La présence à Toulouse de la librairie Ombres Blanches et de la Cave Poésie le font pencher pour la Ville rose.

Gwen Catalá : éditeur inspiré sur Le Journal Toulousain.

Gwen Catalá : éditeur inspiré

ÔToulouse : Actus, Cultures, Sorties à Toulouse


Powered by WordPress. Designed by WooThemes