La mairie de Ramonville ouvre un cahier de doléances qu’elle remettra au gouvernement


La mairie de Ramonville se fait l’intermédiaire entre les revendications portées par le mouvement des gilets jaunes et le gouvernement.

La France vit une grave crise sociale depuis plusieurs semaines. Cette crise n’est autre que le reflet d’une nation rongée par les inégalités. Cette crise appelle à des réponses multiples, d’ordre social, économique et démocratique, dans un monde qui doit nécessairement s’engager dans une transition écologique profonde.

Nous condamnons par nature la multiplication des actes de violences et de vandalismes qui ont été commis. Ces actes ne doivent pas pour autant cacher la profonde détresse qui s’exprime dans le pays. Les maires sont le premier échelon de proximité, au-delà des corps intermédiaires, en lien avec les habitants de nos territoires. Aussi, nous nous devons d’agir de façon responsable et de permettre à nos concitoyens d’exprimer leurs doléances et leurs propositions, au profit d’une sortie de crise et de l’intérêt général.

L’Hôtel de ville, dont le triptyque républicain « Liberté Egalité Fraternité » figure au frontispice, se doit d’accueillir les citoyens pour entendre leur colère et recueillir leur parole. A cet effet, un cahier de doléance et de propositions sera ouvert en Mairie et retransmis par la suite au Gouvernement et au Parlement afin qu’ils s’en emparent et proposent des solutions réellement adaptées.

Le cahier de doléances et de propositions sera disponible dans le hall d’accueil de l’Hôtel de ville depuis le samedi 8 décembre, lors des horaires d’ouverture de la mairie.

La mairie de Ramonville ouvre un cahier de doléances qu’elle remettra au gouvernement sur Le Journal Toulousain, journal de solutions.

La mairie de Ramonville ouvre un cahier de doléances qu’elle remettra au gouvernement


ÔToulouse : Actus, Cultures, Sorties à Toulouse


Actualités Toulousaines : Information, Sorties Culturelles