Festival MAP : Pour l’amour de la photographie et bien plus encore


Festival MAP : Pour l'amour de la photographie et bien plus encore

Festival MAP : Pour l’amour de la photographie et bien plus encore

Le festival de photo MAP Toulouse fête ses 10 ans à la Cartoucherie. Du 4 au 20 mai, les Toulousains vont pouvoir découvrir de nombreuses œuvres photographiques mais ce n’est pas tout… Pour cette nouvelle édition, le festival s’est orienté vers un axe pluridisciplinaire et accueille une quinzaine d’expos en tous genres. Un festival qui  vaut le coup d’œil.

 

 

 

Des peintures, des graffitis et des photos… de quoi remplir l’étendue vide que recouvrent les halles de la Cartoucherie. Depuis le 4 et jusqu’au 20 mai, l’immense bâtisse en pleine reconversion culturelle est d’accueil de la 10e édition du festival MAP. Créée en 2008 à l’initiative de Pierre Garrigues, cette manifestation culturelle est devenu un rendez-vous immanquable pour les amoureux de la photographie à Toulouse. Et pour marquer son 10e anniversaire d’une pierre blanche, le festival ouvert ses portes a plusieurs autres disciplines artistiques. Peintres, illustrateurs, graffeurs, musiciens et évidemment photographes présentent actuellement leurs travaux, notamment par le biais de la mise en place de résidences inédites entre invités de différentes spécialités artistiques.

 

De Guillaume Chiron à Hana Zhang en passant par Fred Kihn, le festival met ainsi en lumière 16 expositions d’artistes renommés, pour le grand bonheur des passionnées de photographie, mais pas seulement. Dans cet esprit, le festival MAP cherche une nouvelle fois à remplir ses objectifs , à savoir, donner une occasion aux artistes d’exposer leurs travaux et payer les droits d’auteur tout en sensibilisant le grand public à la photographie. Depuis son ouverture, le festival bat son plein : familles, amis, curieux et passionnés sillonnent l’enceinte du tiers-lieu toulousain. Immergés dans un décor atypique constitué de photographies en tous genres, nombreux sont ceux qui choisissent à leur tour d’immortaliser le moment.

 

Une programmation exclusive

Ceux qui s’y sont rendus n’ont pas pu passer à côté. À l’entrée de la Cartoucherie, une série de portraits sur-dimensionnés tapissent les murs. Ces œuvres de street art sont signées Vivien Poly. Installé sur l’île de Java, le photographe expose, dans l’enceinte du bâtiment, une série nommée “Les Géants d’Indonésie” créée autour d’une
thématique qui le fascine : l’humain. Ces impressions monumentales présentent un ensemble de personnages inspirés par la “mythologie” et les croyances traditionnelles d’Asie du sud-ouest. Une collection surprenante qui ne manque pas d’attirer les regards des visiteurs, venus profiter de la programmation variée que propose l’événement.

 

L’une des grandes force du festival MAP, est provoquer la rencontre de grands noms de la photographie avec de jeunes talents en devenir. Cela donne suite à de nombreux duos inédits, tel que celui de Tilt, pointure du graffiti, et du photographe plasticien Gaël Bonnefon, par exemple. Ces artistes, venus tout droit de la Ville rose, ont mis
leurs compétences en commun afin de créer l’exposition « Extractions ». Une collection dont le nom évoque sans doute les nombreuses extractions d’éléments tagués qui la compose, parmi les clichés de Gaël Bonnefon. Réuni dans le cadre du festival MAP, le duo présente son travail en exclusivité. Cette exposition hybride est à découvrir le long des murs de la Cartoucherie.

 

 

 

 

 

Kenza Gros Desormeaux

The post Festival MAP : Pour l’amour de la photographie et bien plus encore appeared first on Toulouse Infos.

Festival MAP : Pour l’amour de la photographie et bien plus encore

ÔToulouse : Actus, Cultures, Sorties à Toulouse