Location meublée : un bon moyen de défiscaliser


Location meublée : un bon moyen de défiscaliser dr

Location meublée : un bon moyen de défiscaliser
dr

Location nue ou meublée ? Une question que bon nombre de propriétaires se sont déjà posée au moment d’acquérir leur bien. Grâce à ses nombreux avantages, la location meublée est une option à ne pas négliger pour tous ceux qui souhaitent rentabiliser leur investissement.

 

 

 

 

Louer son bien en meublé, quels avantages ?

D’une durée minimale de trois ans pour la location d’un bien nu déclaré comme résidence principale, le bail établi pour un logement meublé, peut l’être pour une durée inférieure d’un an, renouvelable. Dans le cas où le locataire est étudiant, la durée peut même être parfois réduite à neuf mois. De quoi offrir au propriétaire une plus grande souplesse dans la gestion de son bien.

 

De plus, le logement meublé disposant de tout l’équipement et du confort nécessaire à la vie courante de son ou ses locataires, le loyer demandé par le propriétaire peut être plus élevé que s’il était loué vide. De l’ordre de 10 % à Paris et jusqu’à 20 % en province, cette majoration des loyers représente un vrai bénéfice pour le bailleur.

 

D’autre part, la location d’un bien meublé présente surtout une fiscalité attractive pour les propriétaires. Alors que les revenus d’un bien vide sont à déclarer en tant que revenus fonciers, ceux engendrés par la location d’un bien meublé sont à déclarer en catégorie BIC (Bénéfices Industriels et Commerciaux), beaucoup plus avantageuse.

 

LMP ou LMNP : quel statut choisir ?

Les propriétaires souhaitant louer leur bien immobilier en meublé vont avoir le choix entre deux statuts qui auront par la suite une incidence sur la déclaration de leurs revenus. Le statut de Loueur en Meublé Professionnel (LMP) et celui de Loueur en Meublé Non Professionnel (LMNP).

 

Les conditions d’éligibilité à ces deux statuts dépendent principalement du montant des revenus locatifs meublés perçus. Concernant le statut LMP, les revenus doivent être supérieurs à 23 000 € par an, ainsi qu’à 50 % des revenus professionnels du foyer fiscal. S’il prévoit que ses revenus n’excédent pas ces deux paliers, le loueur pourra alors choisir de prendre le statut LMNP.

Le statut LMP, dans certaines conditions, pourra également permettre au propriétaire d’être exonéré d’IFI, le nouvel impôt sur la fortune.

 

Un régime fiscal attractif

Dans le cas d’une location meublée, le régime du micro-BIC pourra être appliqué si les recettes annuelles ne dépassent pas les 70 000 €. Un abattement forfaitaire de 50 % sera alors automatiquement appliqué. En revanche, si les revenus provenant de la location meublée dépassent les 70 000 €, le propriétaire sera soumis obligatoirement au régime réel. Il pourra alors déduire ses charges ainsi que les amortissements du logement et des meubles.

 

Par ailleurs, un déficit peut être observé lorsque le montant des déductions dépasse celui des recettes des loyers. Ces recettes ne seront donc pas imposables.

Pour en savoir plus, rendez-vous sur www.defiscalisation.immo.

 

 

 

La rédaction

The post Location meublée : un bon moyen de défiscaliser appeared first on Toulouse Infos.

Location meublée : un bon moyen de défiscaliser

ÔToulouse : Actus, Cultures, Sorties à Toulouse