Toulouse vivier du Slam français

Seb Seb slameur toulousain Photo : Pierre Girod

SebSeb slameur toulousain
Photo : Pierre Girod

Le Slam, ou plutôt la poésie urbaine déclamée dans la rue. Le slam est parlé sur un rythme scandé, ce qui en fait sa particularité. Ce phénomène a su s’imposer au fil des années et est aujourd’hui considéré comme un véritable moyen pour s’exprimer. Un papier, un crayon et un micro pour les plus chanceux, c’est bien là, la panoplie d’un vrai slameur.

 

 

 

Le slameur a carte blanche sur la forme de son texte qui peut bien être un sonnet en alexandrins, un discours politique, ou encore le récit d’anecdotes. Le slam n’a qu’une seule limite : 3 minutes par texte, sans accessoire. Pour se faire, les ateliers de slam se sont multipliés en France. À Toulouse, s’ouvrira un nouvel atelier slam à la MJC Roguet en mars prochain. Cet atelier sera animé par Imran dans le cadre d’une mission de service civique. Le Caméléon, café associatif, propose même des scènes ouvertes tous les premiers mercredi du mois pour les amateurs de cet art.

 

L’événement attendu par les passionnés dans la Ville rose reste bien sur la Nuit du Slam, organisé depuis maintenant 10 ans, dans 10 villes de France et également à Toulouse. Les organisateurs l’affirment, « les amateurs, artistes ou même curieux sont toujours plus nombreux à s’engager dans cet élan créatif pour assurer ensemble la diversité et la richesse de chacune des éditions ». Mais le principal objectif reste avant tout de célébrer la passion du slam, des mots et de la scène.

 

Sebseb, slameur toulousain

Artiste montant de la scène du slam à Toulouse, Sebseb, de son vrai nom Sébastien Gèze, se dote de sa voix et ses textes comme seuls instruments. Le Toulousain profite des festivals de slam organisés dans la Ville rose pour se faire connaître. Pour lui, « le slam c’est un vivier de rencontres entre improvisateurs et personnes lambda. C’est un véritable lieu de tribune libre. »

 

Tout a commencé lors d’un repas de famille alors que Sebseb n’était âgé que de 6 ans. C’était le déclic. Des années plus tard, le voici à la tête d’un tout nouveau projet : de nouvelles dates, nouveaux morceaux, et même des clips. Un projet qui se concrétise avec l’aide de l’école Music Hall où il enseigne également. « J’ai toujours eu cette envie d’écrire. J’ai commencé en écoutant du reggae. Un des albums qui m’a le plus inspiré reste le 4e album du groupe NTM qui est sorti en 1997. C’était l’élément déclencheur », ajoute Sebseb.

 

L’artiste a fait du chemin depuis ses premiers textes. Il est souvent comparé à Tairo, Oxmo et même Orelsan mais il se dit « être unique » et vouloir garder ses références hip-hop et dancehall comme Tommy Lee ou encore Vybz Kartel.

 

C’est aujourd’hui qu’il se lance bel et bien dans une tout autre aventure à travers le HipHop. Ce spécialiste de l’écriture et des musiques urbaines vient de dévoiler son disque « Le Zèbre », et ses nouveaux spectacles. De belles surprises en perspective pour son public en cette nouvelle année !

 

Après la présentation du nouveau show, Sebseb ne compte pas s’arrêter à là. Les admirateurs pourront le retrouver à l’avant-scène des Nuits Du Slam en mars prochain, lors de scènes ouvertes et lors du tournoi de slam au « Bijou ».

 

 

 

 

 

Virginie Tsiao

The post Toulouse vivier du Slam français appeared first on Toulouse Infos.

Toulouse vivier du Slam français

ÔToulouse : Actus, Cultures, Sorties à Toulouse

Actualités Toulousaines : Information, Sorties Culturelles