CINEMA. "So long, my son", un demi-siècle d'histoire de la Chine à travers un drame familial

Liyun (Yong Mei) et Yaojun (Wang Jing-chun) entourent un énigmatique fils.

Liyun (Yong Mei) et Yaojun (Wang Jing-chun) entourent un énigmatique fils. (©DR)

Début des années 80 du siècle dernier. En Chine, la politique de l’enfant unique bat son plein, avec les dérives catastrophiques, aujourd’hui mises à jour : baisse drastique du taux de fécondité, stérilisations et avortements forcés, abandons de bébés en particulier de sexe féminin, enfants cachés, lourdes amendes, infanticides, déséquilibre garçon/fille dans la population chinoise, trafic d’êtres humains…

Ballet d’ellipses et de flashbacks

Yaojun et Liyun ont le bonheur d’avoir un petit garçon. Bonheur de courte durée, car le gamin va se noyer dans des circonstances qui seront révélées in fine. Pour l’heure, ce jeune couple est atterré. Wang Xiaoshuai commence alors à nous promener dans un ballet spatio-temporel, fait d’ellipses et de flashbacks au cours duquel le temps va s’étirer puis se contracter.

Nous allons être témoins des profonds bouleversements sociaux, culturels et politiques de ce pays, toujours par le prisme de ce couple et de leurs amis. Un jeune garçon va apparaître dans leur univers, un jeune garçon que l’on aura de la difficulté à cerner. Qui est-il vraiment ? Un fils de substitution ? Certes, il porte le prénom de leur fils défunt, mais… Ce n’est peut-être pas le plus important.

Entre traditions et culture occidentale

Le plus fondamental est certainement le regard que portent Yaojun et Liyun sur ce jeune homme assoiffé de liberté et de culture occidentale tout en restant pétri des traditions qui l’ont vu naître. L’abrogation de cette politique de l’enfant unique va faire surgir des remords inextinguibles chez ses thuriféraires. Il y avait là matière à une fresque tragique.

Le réalisateur opte pour un mélodrame dans lequel l’intime se conjugue avec l’universel de ce pays, un mélodrame empreint d’une profonde douceur. Il faut être un vrai génie pour, de cette manière, nous parler de carcans politiques, de fracture sociale, de révolution culturelle et, en même temps, de travail de deuil, de résilience, d’empathie, de pardon enfin.

Des acteurs récompensés à Berlin

Porté par deux acteurs récompensés à juste titre par un Ours d’Argent à Berlin en 2019, Wang Jing-chun (Yaojun) et Yong Mei (Liyun), ce film d’une poignante intensité, traversé de fulgurantes émotions, ne vous lâche pas pendant plus de 3h que vous ne compterez pas. C’est ça le talent !

>> Découvrez la bande-annonce du film <<

Robert Pénavayre

Infos pratiques :
So Long, My Son
Réalisateur : Wang Xiaoshai
Avec : Yong Mei, Wang Jing-chun…
Durée : 3h05
Genre : fresque sociale, drame familial

Information & Actualités Toulouse https://actu.fr/toulouse/rss.xml

ÔToulouse : Actus, Cultures, Sorties à Toulouse


Actualités Toulousaines : Information, Sorties Culturelles