Grève du 5 décembre. Manifs, transports, écoles, poubelles… À quoi s'attendre à Toulouse, jeudi ?

Le cortège partira du même endroit que la manifestation des médecins du 14 novembre.

Le cortège partira du même endroit que la manifestation des médecins du 14 novembre. (©Maxime Noix Actu Toulouse)

Ce jeudi 5 décembre 2019, les syndicats appellent les salariés, du privé, comme du public, à manifester contre la réforme des retraites, et le passage à une retraite par points. Beaucoup de secteurs sont touchés par cette grève.

Une manif’ à 14 heures 

Chacun sous la bannière de son secteur, les grévistes partiront de la place Saint-Cyprien à 14 heures ce jeudi 5 décembre 2019. Le cortège se déplacera en direction du monument aux morts. Jeudi après-midi, le centre-ville sera donc très difficile d’accès.

SNCF : aucun train en circulation à Toulouse

Des perturbations sont à prévoir concernant les transports en commun ce jeudi. Côté SNCF d’abord, la société a bloqué toutes ses réservations de TGV et plusieurs Intercités. En raison de la grève, aucun train ne circulera à Toulouse. Pendant toute la durée de la grève, l’information sur les trains du lendemain est disponible tous les jours à 17h.

Lire aussi : Grève du 5 décembre. SNCF : aucun train ne circulera au départ et à l’arrivée de Toulouse, jeudi

Le réseau Tisséo perturbé 

Chez Tisséo,  on indique que plusieurs lignes seront déviées et suspendues, jeudi.  Tisséo précise que les services des tramways et des bus seront assurés à 60% sur le réseau toulousain et 40% sur le réseau muretain. Le métro, en revanche, fonctionnera normalement. 

Lire aussi : Grève du 5 décembre. Métro, tram, bus : quelles perturbations sur le réseau Tisséo à Toulouse ?

La Santé toujours mobilisée

Ils ont été les premiers à battre le pavé. Le jeudi 14 novembre 2019, les médecins, les internes et le personnel médical ont manifesté une première fois. Ce jeudi 5 décembre, les syndicats des hôpitaux ont appelé à la mobilisation.

Lire aussi : EN IMAGES. Toulouse : grosse mobilisation pour dénoncer le manque de moyens à l’hôpital public

Jeudi noir dans l’éducation

Le syndicat national unitaire des instituteurs, professeurs des écoles a déposé un avis de grève, pour tout le mois de décembre. La mobilisation devrait être très forte dans ce secteur jeudi.

La mairie de Toulouse organise un service d’accueil pour les élèves qui ne pourront pas être accueillis dans leur école. L’inscription par les parents se fera sur site de 8h à 9h30. La restauration scolaire ne sera pas assurée : les repas froids seront fournis par les parents. Pour les élèves en maternelle, 9 sites sont ouverts de 8 heures à 18h30. Pour les élèves en élémentaire deux sites seront ouverts de 8h à 18h30. 

Lire aussi : VIDÉO. Toulouse : un départ de feu impressionnant lors du blocage du lycée Bellevue

Dans les collèges et les lycées, un appel à la grève a aussi été lancé. Une assemblée générale de l’éducation est organisée à 9 heures à la bourse du travail, avant de rejoindre la cortège à 14 heures. Dans les lycées, les élèves risquent de bloquer à nouveau des établissements, comme cela a été le cas à Stéphane Hessel et Raymond Naves la semaine dernière, ou à Bellevue le 2 décembre. Un rassemblement lycéen est évoqué sur les réseaux sociaux à partir de 12 heures à Saint-Sernin.

Vers un blocage de Science Po et du Mirail?

En prévision de la grève de jeudi, les élèves de Science Po Toulouse se réunissent en assemblée générale le 4 décembre. À l’université Jean-Jaurès, une assemblée générale aura aussi lieu ce 4 décembre. Dans les deux cas, les étudiants décideront des actions à venir, et du blocage ou non de leurs établissements.

Lire aussi : Toulouse. Un rassemblement contre la précarité étudiante organisé à l’Université Jean-Jaurès

Journée « justice morte » pour les avocats

Opposés à la réforme des retraites, les avocats seront aussi en grève jeudi. Ils n’assureront aucune de leurs missions, à l’exception du contentieux des libertés incluant le contentieux des étrangers, les hospitalisations d’office et l’assistance dans le cadre des gardes à vue. Ils refusent que l’on touche à leur régime de retraite qui est autonome, et qui selon un de leur tract « ne coûte rien à l’État ».

Aucune plainte prise, et pas de verbalisation par les policiers

Ils ont aussi le droit à un régime de retraite spécial, et ne souhaitent pas qu’on y touche. Les policiers annoncent qu’ils ne prendront aucune plainte, dès la nuit du 4 décembre et jusqu’au 5 décembre, avec une fermeture symbolique entre 10 heures et 15 heures. À l’inverse, une opération de contrôles très renforcés sera menée par la police aux frontières à l’aéroport, ce qui pourrait faire perdre beaucoup de temps aux voyageurs.

Didier Martinez, secrétaire régional Unité SGP Police FO Occitanie explique les actions menées :

À la veille de la journée d’action du 5 décembre, Unité SGP Police accentue la pression et demande aux patrouilles de police de nuit de ne sortir que « sur appel ». Les personnels de nuit, durement impactés par les agressions, violences et guet-apens menés à leur encontre dans les quartiers sensibles. Le statut spécial des policiers aujourd’hui menacé nécessite l’implication de tous les policiers, lesquels en position de repos sont conviés à se joindre au cortège de FO des manifestations, et à l’occasion de leur activité, peuvent s’associer à la contestation en n’organisant aucune opération de verbalisation cette journée.

Lire aussi : Toulouse. Grève du 5 décembre : les policiers vont procéder à des « contrôles zélés » à l’aéroport

Des vols perturbés

L’USAC-CGT (Union Syndicale de l’Aviation Civile – CGT) appelle l’ensemble des personnels de la direction générale de l’Aviation civile à se mettre en grève les 5, 6 et 7 décembre prochains. Un mouvement qui concerne donc les contrôleurs aériens. Cela pourrait poser des difficultés sur certains vols. Les syndicats de personnels navigants n’ont pas appelé à la grève de leur côté. Les vols annulés devraient donc être limités.

Les déchets ne seront pas collectés

La collecte des déchets du jeudi 5 décembre risque d’être perturbée, les usagers du centre-ville sont donc invités par la mairie, à ne pas sortir les bacs mercredi 4 décembre soir

Un prolongement de la grève les jours suivants ?

Le collectif Inter Luttes Toulouse prépare déjà l’après 5 décembre. Le vendredi 6, ils prévoient une nouvelle manifestation avec les travailleurs grévistes, toujours au départ de Saint-Cyprien à 14 heures. Le samedi 7 décembre, ils appellent à une convergence entre les grévistes et les Gilets jaunes, à 14 heures, au départ de Jean-Jaurès. Pour conclure, ils annoncent une assemblée générale inter luttes le dimanche 8 décembre, à une heure, et dans un lieu, qui restent à définir.

Maxime Noix

Information & Actualités Toulouse https://actu.fr/toulouse/rss.xml


ÔToulouse : Actus, Cultures, Sorties à Toulouse


Actualités Toulousaines : Information, Sorties Culturelles