Municipales 2020. La gauche unie (ou presque) s'engage avec Karine Traval-Michelet à Colomiers

S'appuyant sur de nouveaux visages sur la scène politique locale, Karine Traval-Michelet a insisté lundi sur « l'équipe renouvelée » qu'elle compte présenter aux électeurs lors des Municipales 2020, pour lesquelles elle a fait alliance avec le PCF mais aussi EELV.

S’appuyant sur de nouveaux visages sur la scène politique locale, Karine Traval-Michelet a insisté lundi sur « l’équipe renouvelée » qu’elle compte présenter aux électeurs lors des Municipales 2020, pour lesquelles elle a fait alliance avec le PCF mais aussi EELV. (©G.L. / Actu Toulouse)

Il se passe toujours quelque chose lors des élections municipales à Colomiers ! Et dans la deuxième commune de Haute-Garonne, le scrutin des 15 et 22 mars 2020 ne dérogera pas à la règle… Élue en 2014, à l’issue d’une triangulaire extrêmement serrée, Karine Traval-Michelet repart au front, avec une liste renouvelée, et un nouvel allié de poids, à l’heure des grandes interrogations sur l’environnement : Europe écologie les Verts.

Une sortante qui veut « ouvrir une nouvelle page »

Après ce qu’elle définit comme « un mandat de transition », la première magistrate (PS) de Colomiers entend « ouvrir une nouvelle page, et pas forcément dans la continuité », souffle-t-elle. Décidée à « construire un projet répondant aux grands enjeux qui émergent », Karine Traval-Michelet a présenté les contours de sa nouvelle liste « Esprit Colomiers », lundi 2 décembre 2019, entourée de son comité de campagne.

« Nous avons déjà beaucoup œuvré pour Colomiers »

« Gérer une ville de 40 000 habitants et ses dossiers au sein de Toulouse Métropole, ça ne s’improvise pas », estime Karine Traval-Michelet, qui entend aussi défendre le bilan de l’équipe sortante lors de la campagne. L’élue considère que « nous avons déjà beaucoup œuvré pour Colomiers, en matière d’éducation, de sécurité, de rénovation des quartiers, ou encore de développement durable et de participation citoyenne ». Elle revendique aussi « un engagement fort au sein de Toulouse Métropole, un travail extrêmement important, tant les compétences transférées ces dernières années sont ancrées dans notre quotidien… ».

Outre le coup de force de la 3e ligne de métro, pour lequel elle rappelait récemment avoir « obtenu la prolongation » du terminus à la gare, alors que le projet ne devait initialement desservir que la station Airbus Colomiers, Karine Traval-Michelet cite les exemples de « la politique de la ville et de la rénovation du Val d’Aran », un quartier qui va désormais bénéficier des crédits de l’ANRU. Sans oublier « l’aménagement de pistes cyclables », et bien sûr « les grands travaux pour la circulation », notamment sur les échangeurs de la Fontaine Lumineuse, et sur celui du Perget.

Aller plus loin sur la sécurité

Alors que le catalogue à idées est en cours d’élaboration, Karine Traval-Michelet brandit déjà des premières propositions, « pour beaucoup issus d’ateliers » de concertation citoyenne. Si la transition écologique sera en très bonne place sur le programme, l’élue entend s’engager aussi sur le front de la sécurité. Après avoir doté en 2016 la commune d’une police municipale et d’un dispositif de vidéosurveillance, elle entend aller plus loin en la matière. La maire sortante veut ainsi « dédier un lieu central et identifié à la Police municipale », tout en « augmentant ses effectifs », et en « améliorant le maillage » du territoire par les 20 policiers municipaux, qui composent la soixantaine d’agents de la tranquillité publique. Sans s’étaler davantage sur ces premiers axes, elle planche aussi sur la « mise en place d’une alerte SMS ». Autre enjeu, pour la police nationale cette fois : « Relocaliser le commissariat ».

Assurer un « droit d’interpellation » aux citoyens

La candidate Karine Traval-Michelet envisage également d’instaurer, « deux fois par an, un droit d’interpellation pour les citoyens, auprès de leurs élus, dans un format de conseil municipal qui le permettra ». Car si à Colomiers comme ailleurs en France, les habitants n’ont pas le droit de prendre la parole lors des séances officielles du conseil, la sortante veut « s’inspirer de ce qui existe à Victoriaville », la ville jumelle de Colomiers au Québec, pour « permettre aux administrés d’échanger directement avec les élus, lors de réunions spéciales, avec un ordre du jour défini ».

Réunir « l’ensemble de la gauche progressiste »

S’appuyant sur de nouveaux visages sur la scène politique locale, Karine Traval-Michelet a insisté lundi sur « l’équipe renouvelée » qu’elle compte présenter aux électeurs. Une liste « en grande partie citoyenne », puisque la moitié des membres seront issus de la société civile, l’autre des partis politiques.

Entourée de Fabien Jouvé, de Franck Ribeyron, mais aussi de Martine Berry-Sevennes, respectivement chefs de files locaux du Parti socialiste, du Parti communiste et d’Europe écologie les Verts, elle se réjouit d’avoir réuni « l’ensemble des forces de gauche progressistes », pour former « une union concrète qui a du sens ». Notamment grâce à l’accord signé avec EELV.

Après un accord signé avec EELV, Karine Traval-Michelet se réjouit d'avoir réuni « l'ensemble des forces de gauche progressistes » pour les élections municipales 2020 à Colomiers (Haute-Garonne).

Après un accord signé avec EELV, Karine Traval-Michelet se réjouit d’avoir réuni « l’ensemble des forces de gauche progressistes » pour les élections municipales 2020 à Colomiers (Haute-Garonne). (©G.L. / Actu Toulouse)

Des écolos qui ont changé de camp

Car c’est inéluctablement l’une des sensations de ce début de campagne à Colomiers… Passée de l’opposition à la majorité municipale en cours de mandat, Martine Berry-Sevennes (accompagnée de deux autres élues) a quitté le giron de Patrick Jimena en 2017, pour monter un groupe « Alternative Colomiers », et même présider la commission « développement durable » au conseil municipal. Un changement de camp que l’intéressée assume :

Alternative Colomiers rejoint Esprit Colomiers. Nous avions en effet été élus en 2014 dans une liste concurrente, mais on ne s’y retrouvait pas… Nous avons donc choisi de porter haut et fort les convictions écologistes, avec Karine Traval-Michelet.
Nous avons appris à nous connaître, à travailler ensemble, c’est une maire ouverte. Au niveau des idées, on se rapproche. L’union ne se décrète pas, elle se construit au fil du temps.

Ralliée à Karine Traval-Michelet, l’élue estime avoir pesé dans les choix de fin de mandat à Colomiers, et entend désormais veiller à la bonne « prise en considération de l’enjeu écologique dans les grands projets ». Parmi les priorités d’Esprit Colomiers ? « Mener le pacte pour la transition écologique, créer une maison de la transition écologique, un tiers-lieu de ressources », ou encore « travailler sur une ville fertile (au travers de la création de cultures bio et locales), sur des jardins urbains, sur le zéro déchet… »

« Chacun son histoire »

En réussissant le tour de force de rassembler socialistes et écologistes, Karine Traval-Michelet est-elle en passe de parvenir à cette union sacrée qui fait défaut à Toulouse ? « Chacun a son histoire », élude l’élue. « Ce qui se passe à Colomiers, c’est la démonstration que l’union des forces politiques et citoyennes se construit en travaillant ensemble ». 

Déjà quatre listes et du suspense

Reste qu’au moins trois autres candidats tenteront d’enlever à la maire sortante ce bastion socialiste. Deux d’entre eux brigueront les suffrages des Marcheurs : Damien Laborde (Agir, soutenu par LREM et LR), mais aussi Éric Kaczmarek, qui mènera une liste de dissidents LREM. Surtout, Karine Traval-Michelet et ses alliés écologistes trouveront sur leur route un certain Patrick Jimena (jadis Europe écologie, puis France Insoumise, et désormais « citoyen »). Battu de 198 voix au second tour en 2014 dans une triangulaire très indécise, l’électron libre de la gauche columérin rêve de revanche et veut faire de la deuxième commune de la métropole « la capitale régionale de l’écologie ». Quand on vous dit que la vie locale est animée, à Colomiers !

Information & Actualités Toulouse https://actu.fr/toulouse/rss.xml

ÔToulouse : Actus, Cultures, Sorties à Toulouse


Actualités Toulousaines : Information, Sorties Culturelles