Municipales à Toulouse. Sécurité, logement… : Archipel Citoyen présente ses premières propositions

Caroline Honvault, Romain Cujives, Antoine Maurice et Hélène Magdo ont présenté les premières propositions du collectif Archipel Citoyen pour Toulouse.

Caroline Honvault, Romain Cujives, Antoine Maurice et Hélène Magdo ont présenté les premières propositions du collectif Archipel Citoyen pour Toulouse. (©G.K. / Actu Toulouse)

À un peu plus de trois mois des élections municipales, le collectif Archipel Citoyen, qui rassemble plusieurs partis politiques (EELV, France Insoumise, Toulouse Idées Neuves de Romain Cujives…) mais aussi des citoyens non encartés, a présenté jeudi 19 décembre 2019, ses premières « préconisations » pour Toulouse.

Lire aussi : Municipales à Toulouse. Archipel Citoyen : voici, dans l’ordre, la liste des candidats avec Antoine Maurice

« Un projet ambitieux et global pour Toulouse »

« Contrairement à ce qu’on a pu entendre depuis quelque temps, Archipel Citoyen a un projet ambitieux et global pour Toulouse. C’est un projet de transformation démocratique, écologique et sociale que nous voulons proposer aux Toulousaines et aux Toulousains », explique en préambule l’écologiste Antoine Maurice, qui a été désigné tête de liste du mouvement.

Son projet, Archipel Citoyen (mouvement lancé en 2017) l’a élaboré de manière collective pendant de nombreux mois à travers 17 groupes, autour d’une cinquantaine de thèmes. Pour l’heure, plus de 350 préconisations sont recensées et disponibles sur le site Internet d’Archipel Citoyen. « Elles seront soumises aux habitants qui vont pouvoir voter, commenter, améliorer, et suggérer de nouvelles préconisations dans l’esprit de la démocratie participative, grâce au site Internet et aux réunions publiques », précise Antoine Maurice, qui ajoute :

Ces préconisations peuvent être encore amendées, bonifiées, ajustées. C’est encore un temps de coconstruction. Des préconisations deviendront des engagements, d’autres resteront des préconisations que nous continuerons de mettre en débat. La transformation d’une ville, ça ne prend pas que six ans, nous assumerons donc de porter des visions qui dépasseront le cadre du mandat dans lequel nous serons élus. Nous serons en mesure, fin janvier – début février, de pouvoir être plus précis et clairs sur ce qui relèvera des engagements de début de mandat, et sur les préconisations qui seront à affiner pendant le temps du mandat et au-delà.

En attendant, Archipel Citoyen a présenté ses dix premières préconisations « qui permettent de montrer la transversalité et la globalité de notre projet », selon Antoine Maurice.  Actu Toulouse vous les dévoile et détaille.

Alimentation : des repas végétariens à la cantine

Au sujet de l’alimentation, Archipel Citoyen préconise de mettre en place « une alternative végétarienne quotidienne de qualité dans les cantines et deux repas végétariens hebdomadaires ». Pour rappel, depuis juin 2019, un repas végétarien est servi chaque semaine dans les cantines de Toulouse. Archipel Citoyen en propose donc un de plus.

« Deux fois par semaine, les enfants auront des repas végétariens dans les cantines municipales », assure Antoine Maurice. 

Logement : l’encadrement des loyers doit être expérimenté

Contrairement au maire sortant, Archipel Citoyen est favorable à l’expérimentation de l’encadrement des loyers. Antoine Maurice détaille la mesure :

Jean-Luc Moudenc a annoncé les conclusions de son groupe de travail, qui sans surprise, aboutit au fait que l’encadrement des loyers ne serait pas une bonne solution pour Toulouse. Nous pensons qu’au contraire, il faut expérimenter l’encadrement des loyers. C’est une mesure que nous voulons déployer dès le printemps prochain par un registre des loyers qui nous permettra de déterminer le prix juste pour les locataires comme pour les propriétaires, quartier par quartier, et de faire de l’encadrement des loyers un amortisseur de la bulle spéculative, puisqu’aujourd’hui, les prix de l’immobilier flambent !

Lire aussi : Encadrement des loyers : le dispositif serait inadapté à Toulouse, selon la Métropole

Sécurité : pour des permanences de proximité

Alors qu’Archipel se sait attendu au tournant sur les questions de sécurité, le mouvement propose notamment un audit sur les caméras de vidéosurveillance et l’armement des policiers municipaux à Toulouse mais aussi le déploiement de permanences de proximité.

Claire Dujardin, porte-parole d’Archipel Citoyen, avance : « Cet audit – qui doit être fait par un organisme indépendant et extérieur et pas en interne comme l’a préconisé Jean-Luc Moudenc lors du dernier conseil municipal – permettra de faire un bilan sur le nombre de caméras déployées dans la ville mais aussi sur l’armement des policiers municipaux. Dans l’attente, nous demanderons un moratoire sur l’installation de nouvelles caméras de vidéosurveillance et l’achat de nouveaux équipements d’armement ».

Concernant les permanences de proximité de la police municipale, elle ajoute : « Il s’agit de redéployer des endroits, dans tous les quartiers, sur tout le territoire de la ville, où il y aurait la police municipale mais aussi d’autres acteurs ».

Transports : une tarification solidaire

Sur les transports, voici ce que préconise pour le moment Archipel Citoyen :

« Nous souhaitons mettre en place une véritable tarification solidaire, qui vise à réduire les tarifs pour celles et ceux qui en ont le plus besoin », lance Antoine Maurice. Archipel veut également mettre en place « un prix unique de transports (Tisséo, TER, Bus Arc-en-ciel) au niveau de la Métropole ».

Lire aussi : Municipales 2020. Troisième ligne de métro, à Toulouse : le projet peut-il vraiment être menacé ?

Nature en ville : un vrai parc naturel urbain

C’est une proposition qui tient particulièrement à cœur à l’écologiste Antoine Maurice : la création d’un grand Parc Naturel Urbain (PNU), « comme l’ont fait d’autres grandes villes, comme Stockholm (Suède) ».

La tête de liste d’Archipel explique :

L’idée, c’est de ne pas avoir juste un poumon vert que pourrait être l’île du Ramier mais plutôt de penser le réaménagement naturel de la ville comme un parc naturel urbain qui donne toute sa place à la nature en ville, avec des espaces verts, qui les relient avec les espaces verts naturels existants dans la métropole, comme la forêt de Bouconne où d’autres endroits qui sont déjà des espaces de respiration.

Mobilités douces : doubler le budget vélo

Pour réduire la place de la voiture en ville, Archipel Citoyen préconise de doubler le budget vélo de la Métropole et de réaliser le Réseau Express Vélo en 6 ans.

« Pour rappel, la promesse de Jean-Luc Moudenc de créer un Réseau Express Vélo est restée un rêve. L’objectif, c’est de faire de ce rêve une réalité dans les six prochaines années », lance Antoine Maurice.

Réduire la pollution de l’air

Alors qu’une réflexion est actuellement menée pour mettre en place une Zone à faible émission pour lutter contre la pollution automobile, Archipel Citoyen veut « aller plus loin ». Antoine Maurice détaille :

Nous avons l’objectif de mettre en place un scénario ambitieux pour réduire la pollution de l’air. Nous ferons une première assemblée publique décisionnaire qui associera les élus, les agents et les habitants, pour atteindre enfin l’objectif que plus aucun habitant de Toulouse ne soit exposer quotidiennement à des seuils au-dessus de ceux qui ont été fixés par l’OMS.

Insertion : expérimenter un nouveau dispositif

Au sujet de l’insertion, Archipel Citoyen veut expérimenter le dispositif « Territoires zéro chômeuse et chômeur de longue durée ». Romain Cujives, autre porte-parole d’Archipel, parle « d’une mesure sociale forte ».

« Ce dispositif est à l’heure actuelle expérimenté dans la ville et la banlieue de Lille. L’idée générale, c’est de s’attaquer à la grande précarité, en s’adressant à celles et ceux qui sont totalement exclus de l’emploi et installés dans le chômage depuis des années, et d’arriver à sortir de ces personnes-là de la difficulté », explique l’actuel conseiller municipal.

« On ne va pas venir mettre ces personnes-là en concurrence avec les entreprises traditionnelles, mais elles vont venir mettre du liant et faire du sens à l’intérieur des quartiers. On débattra avec les habitants afin de savoir dans quels quartiers nous les mettrons en place », précise Romain Cujives.

Culture : « un élément essentiel »

« La culture, pour nous, ce n’est pas un supplément d’âme, c’est un élément essentiel », explique Caroline Honvault, deuxième sur la liste d’Archipel Citoyen. Le mouvement propose de créer « un laboratoire des cultures pour imaginer et représenter la ville et son futur. Cela passe par une expérimentation avec les acteurs culturels et les habitants » mais aussi « par le déploiement d’événements sur toute la Métropole ». Archipel souhaite aussi « créer de la transversalité entre les arts, les sciences et les techniques »

Espace public : supprimer les pubs ?

Comme à Grenoble, Archipel Citoyen veut « tendre vers la suppression de la communication commerciale ». On a des villes qui ont déjà testé ça. La démonstration a été faite que ça ne met pas en péril l’économie locale, au contraire », explique Antoine Maurice.

Hélène Magdo, quatrième sur la liste, explique par ailleurs : « On veut redonner une juste place à l’expression des Toulousains avec la mise en place de panneaux d’expressions libres, qui sont une espèce en voie d’extinction dans la ville ».

Lire aussi : Municipales 2020. L’ancien maire Pierre Cohen annonce officiellement sa candidature à Toulouse

Information & Actualités Toulouse https://actu.fr/toulouse/rss.xml

ÔToulouse : Actus, Cultures, Sorties à Toulouse

Actualités Toulousaines : Information, Sorties Culturelles