Nadia Pellefigue : « La Tour d'Occitanie est le symbole de ce qu'il ne faut pas faire » à Toulouse

La candidate Nadia Pellefigue veut revisiter le projet de la Tour d'Occitanie.

La candidate Nadia Pellefigue émet des doutes sur le projet de la Tour d’Occitanie. (©Libeskind)

« La Tour d’Occitanie est pour moi l’étendard de ce qu’il ne faut pas faire en matière d’urbanisme à Toulouse », a indiqué Nadia Pellefigue, candidate d’Une nouvelle énergie (Une) pour les Municipales 2020, lors d’une conférence de presse consacrée au logement et à l’urbanisme, mercredi 27 novembre 2019. 

Ce projet de tour végétalisée de 150 mètres de haut, porté par la Compagnie de Phalsbourg, comprenant des bureaux, des logements, un hôtel, des commerces, des restaurants et des locaux SNCF, doit être construite sur le site de l’ancien tri postal, dans le quartier Matabiau. Il s’agit du premier programme immobilier à s’inscrire dans le projet Toulouse EuroSudOuest (TESO).

Le permis de construire ayant été délivré par la mairie de Toulouse en juillet 2019, sa construction doit s’achever en 2022… Le premier coup de pioche pourrait même être donné avant les Municipales. Mais la Tour d’Occitanie ne fait pas l’unanimité auprès des riverains et des commerçants du quartier. Un recours gracieux, qui pourrait être la base d’un recours en annulation du permis de construire devant le tribunal administratif, a même été déposé par les opposants au projet. 

Lire aussi : Toulouse : le permis de construire de la Tour Occitanie, haute de 150 mètres, a été délivré

« Pour des gestes architecturaux qui ont du sens »

Au sujet de la Tour d’Occitanie, Nadia Pellefigue explique : 

Je suis pour des gestes architecturaux, car Toulouse en est dépourvue et il en faut, mais ils doivent être à l’image de ce que nous voulons promouvoir pour l’identité de la ville. Il faut des gestes architecturaux qui ne gênent pas les Toulousains et qui donnent du sens. Pour moi, la Tour d’Occitanie est le symbole de ce qu’il ne faut pas faire. Ce geste architectural là, ce n’est pas l’identité de la ville que je souhaite exprimer. 

La candidate pointe du doigt « le manque de concertation » autour de ce projet avec les riverains et se dit même prête à retravailler le projet si elle accède au Capitole en mars 2020. Et émet des doutes sur la faisabilité même de cette Tour d’Occitanie. 

Lire aussi : Toulouse. Commerces, bureaux, Tour d’Occitanie : Jean-Luc Moudenc veut modifier le projet Matabiau

« On verra ce que donne le recours »

« J’ai des interrogations sur la faisabilité du projet, notamment par rapport aux fondations et sur la capacité de la Compagnie de Phalsbourg à mettre en œuvre la réalisation de ce projet. Je sais qu’il y a des interrogations à ce sujet », assure la candidate soutenue par le PS, le PCF, et le PRG. 

Une fois le permis de construire octroyé, la compagnie de Phalsbourg peut mettre théoriquement en œuvre le programme. Je pense qu’on aura des moments où les interrogations vont se reposer et ça ne sera peut-être pas du seul fait de la collectivité. À ce moment là, nous regarderons ces questions là de manière extrêmement précise. Les interrogations ne viennent pas uniquement de celles et ceux qui ont déposé le recours. On verra ce que donne le recours… Au delà de l’aspect juridique, nous souhaitons que les gestes architecturaux aient du sens et qu’ils soient conformes à l’identité toulousaine, et qu’ils soient faits dans un fonctionnement et une concertation qui n’ont rien à voir avec ce qui a été fait sur la Tour d’Occitanie. 

Lire aussi : Municipales 2020 : Nadia Pellefigue veut créer des « forêts urbaines » et « débitumer » Toulouse

« Complexités urbanistiques » 

« Est-ce que cette Tour d’Occitanie va être réellement réalisée ? », s’interroge encore Nadia Pellefigue, qui poursuit son raisonnement, au sujet du promoteur, la Compagnie de Phalsbourg : « Ils n’ont pas réalisé tous les projets qui ont été dessinés et retenus en dehors de Toulouse… », note la candidate. Celle qui est également vice-présidente de la Région Occitanie en charge du développement économique poursuit : 

Il y a des difficultés de réalisation parce qu’on est sur un foncier qui est complexe, avec un sol qui est complexe. Vous avez des voies de circulation, des pôles d’échanges multimodaux, des élévations de terrain… Il y a un certain nombre de complexités urbanistiques réelles. Ce qui plaît dans la Tour d’Occitanie, et qui me séduit aussi, c’est que c’est joliment dessiné, avec un aspect de végétalisation. Mais en tant que maire, je ne veux pas qu’un geste esthétique. Il faut que ça fasse sens. Le sujet, ce n’est pas : c’est moche ou c’est joli… mais plutôt : à quoi ça sert ? 

En contre exemple, elle met en avant son projet de « Portes de Toulouse » (sept portes à étages végétalisées qui seraient installées aux entrées et sorties de ville), qui sont « des ouvrages de grande hauteur », mais qui selon elle, servent à affirmer l’ambition en matière d’écologie de la métropole toulousaine. « Avec ces portes de Toulouse, on affirme : ‘Vous entrez dans une grande métropole à la pointe de la transition écologique’, lance-t-elle. 

Lire aussi : Municipales 2020 à Toulouse. Transports : voici le « plan d’urgence mobilités » de Nadia Pellefigue

« Que les Toulousains retrouvent leur fierté »

« Finalement, Toulouse a peu de grandes tours », souligne encore Nadia Pellefigue. « Dans tous les programmes de logements sociaux qui ont été mis à la vente, ceux qui ne se vendent pas, ce sont les tours. Pourquoi ? Parce que les gens ont besoin de se connaître. On peut faire de la densité, mais on considère d’un point de vue social, qu’avec plus de 50 logements, personne ne se connaît dans la cage d’escalier ». 

Pour conclure sur la Tour d’Occitanie, Nadia Pellefigue ajoute : 

Non seulement ça ne fait pas sens, mais ça nourrit le sentiment pour les Toulousains que quand il y a des projets nouveaux, cela se fait indépendamment d’eux. Je voudrais qu’ils pensent que ça se fait avec eux, pour leur ville, et qu’ils retrouvent leur fierté. 

Lire aussi : Municipales 2020 à Toulouse. Nadia Pellefigue et « les candidats à l’animation de la prochaine MJC »

Information & Actualités Toulouse https://actu.fr/toulouse/rss.xml

ÔToulouse : Actus, Cultures, Sorties à Toulouse

Actualités Toulousaines : Information, Sorties Culturelles