Santé. La gastro-entérite gagne du terrain à Toulouse et dans la région, la grippe arrive

La gastro-entérite gagne du terrain à Toulouse et en Occitanie.

La gastro-entérite gagne du terrain à Toulouse et en Occitanie. (©Illustration / AdobeStock)

L’épidémie de gastro-entérite gagne du terrain à Toulouse et en Occitanie. La preuve ? Dans la nuit du Nouvel An, une vingtaine de résidents d’un Ehpad ont été contaminés par le virus, à tel point que le personnel de cette maison de retraite a du faire appel au Samu, qui ont été pris en charge médicalement, sans qu’aucune hospitalisation soit nécessaire. 

Lire aussi : Près de Toulouse, 23 résidents d’un Ehpad touchés par une épidémie de gastro-entérite

Des consultations plus nombreuses 

Dans son dernier bulletin, qui a été émis juste avant Noël, Sentinelles le réseau de médecins qui compile les données liées aux épidémies de diarrhées aigüe, de grippe ou de varicelle pointait d’ailleurs « une activité forte en augmentation en médecine générale » des consultations pour des cas de diarrhée aigüe, notamment dans le Sud-Ouest et en Occitanie. Et la période des fêtes ne semble pas pas avoir arrangé  les choses, loin de là… 

Nombre de cas pour 100 000 habitants en Occitanie : 

Nombre de cas de diarrhée aigüe pour 100 000 habitants en Occitanie.

Nombre de cas de diarrhée aigüe pour 100 000 habitants en Occitanie. (©Sentinelles)

« 30 à 40% des consultations »

« En ce moment, la gastro-entérite et plus généralement les infections virales concernent 30 à 40% des consultations au cabinet. On reçoit des enfants, mais aussi des adultes », note le docteur Bruno Chicoulaa, médecin généraliste dans le quartier du Raisin, à Toulouse. 

Le médecin rappelle que cette maladie, qui entraîne des maux de ventre, des diarrhées et des vomissements, est très contagieuse : 

Comme c’est très contagieux, la gastro-entérite a fait le tour des familles pendant cette période de fêtes. Cette maladie n’est généralement pas grave, mais elle peut être à risque chez les tout-petits, car les nouveaux nés sont particulièrement sujets à la déshydratation.

S’hydrater (beaucoup), manger (même un peu)

Et au médecin de distiller ses conseils de prévention : 

« Un patient atteint par la gastro-entérite doit bien respecter les règles d’hygiène de base : se laver les mains, ne pas faire la bise, boire dans son propre verre. Il est conseillé de manger des aliments qui ralentissent le transit, comme les pommes, le coing, les pâtes, le riz ou la pomme de terre. Généralement, on a aucune envie de s’alimenter, mais il est conseillé de s’alimenter en très petites quantités. On peut commencer par un tout petit peu de jus de pomme, par exemple. Et surtout, il est très important de bien s’hydrater ! Normalement, les symptômes ne durent pas plus de 48 heures », détaille encore le docteur Chicoulaa. 

Quant aux médicaments antivomitifs ? « La Haute autorité de santé déconseille leur prescription, car la balance bénéfices-risques est plutôt négative », explique-t-il. En revanche, des solutions de réhydratation existent pour les nouveaux nés. 

La grippe arrive 

Autre maladie redoutée de l’hiver, la grippe commence également à poindre le bout de son nez. « Certains patients viennent nous consulter pour des cas de grippe », confirme Bruno Chicoulaa. 

Lors de son dernier bulletin, Sentinelles recensait « une activité faible en médecine générale ». Mais l’Occitanie faisait déjà partie des régions les plus touchées, avec Provence-Alpes-Côte d’Azur et la Bretagne. Au mois de janvier, le virus de la grippe devrait donc encore gagner du terrain…  

Information & Actualités Toulouse https://actu.fr/toulouse/rss.xml

ÔToulouse : Actus, Cultures, Sorties à Toulouse

Actualités Toulousaines : Information, Sorties Culturelles