Tarn-et-Garonne. Coups de pied dans la tête : une femme mise en examen pour meurtre

La victime, un homme de 58 ans, avait été retrouvée morte, le visage tuméfié, dans sa maison de Valence d'Agen (Tarn-et-Garonne), jeudi 19 décembre 2019.

La victime, un homme de 58 ans, avait été retrouvée morte, le visage tuméfié, dans sa maison de Valence d’Agen (Tarn-et-Garonne), jeudi 19 décembre 2019. (©Capture/Google Streetview)

Son coup de fil aux gendarmes n’aura pas suffi à lui sauver la vie. Une femme de 41 ans a été mise en examen pour meurtre, vendredi 20 décembre 2019, suite à la découverte du corps sans vie d’un homme de 58 ans à son domicile de Valence d’Agen (Tarn-et-Garonne), jeudi, dans la nuit. 

Lire aussi : Tarn-et-Garonne. Un homme retrouvé mort dans son appartement, le visage tuméfié

Il a appelé les gendarmes peu avant minuit

L’histoire débute donc par un coup de fil, comme le relate le procureur de la République de Montauban, Laurent Czernik :

[La victime] avait appelé les gendarmes, mercredi 18 décembre vers 23h50, pour se plaindre de l’arrivée impromptue de deux personnes à son domicile. Dans l’enregistrement de la conversation, on entendait une femme parler d’un sac.

Un quart d’heure plus tard, une femme de 41 ans – accompagnée d’un homme de 58 ans, tous deux éméchés – débarquait à la gendarmerie. Elle s’accusait d’avoir violenté un homme. L’auteur du fameux appel de 23h50. Tous deux étaient placés en garde à vue, tandis que les secours fonçaient à l’adresse indiquée, une petit maison située près d’un lavoir, à Valence d’Agen.

Lire aussi : Toulouse. Le meurtrier présumé de sa compagne placé en garde à vue pour homicide volontaire aggravé

De multiples coup de pied au visage

Il était malheureusement déjà trop tard. Les gendarmes découvraient le corps sans vie de la victime. L’autopsie confirmait les dires de l’agresseuse, qui indiquait avoir donné de multiples coups de pied au visage du quinquagénaire, alors qu’elle gisait au sol. Laurent Czernik précise :

L’autopsie [a révélé la présence] de multiples traumatismes faciaux avec également une trace de semelle sur le visage. La mort serait consécutive à un syndrome asphyxique lié au moins en partie à l’inhalation de sang, du fait des blessures occasionnées, et au stress généré par l’agression. Ces données doivent être confirmées par les expertises complémentaires à venir.

Lire aussi : Toulouse. « Il ressemble à un sapin de Noël » : la remarque qui a failli envoyer la victime au cimetière

La victime se serait étouffée dans son sang

En clair, la victime se serait étouffée avec son propre sang, des suites de ses blessures. Le contentieux pourrait être lié à la présence au domicile de la victime d’un sac appartenant à cette femme, mais le mobile reste encore assez flou. « L’homme qui accompagnait la femme l’a entendue dire à plusieurs reprises qu’elle allait ‘crever’ la victime », souligne le procureur.

Déférés devant le juge d’instruction à l’issue de leur garde à vue, les deux protagonistes devaient connaître des sorts divers. Laurent Czernik a requis la mise en examen de la femme pour meurtre ainsi que son placement en détention. L’homme devrait être poursuivi pour « abstention volontaire d’empêcher une atteinte à l’intégrité corporelle d’autrui ». Il a été placé sous contrôle judiciaire et présenté au juge d’instruction.

https://www.google.com/maps/embed?pb=!1m18!1m12!1m3!1d2864.930739673169!2d0.8898553516480492!3d44.10542107900589!2m3!1f0!2f0!3f0!3m2!1i1024!2i768!4f13.1!3m3!1m2!1s0x12abbfee9716e695:0x605e10e8859c625d!2s3 Allée des Fontaines, 82400 Valence d’Agen!5e0!3m2!1sfr!2sfr!4v1576848615175!5m2!1sfr!2sfr
Information & Actualités Toulouse https://actu.fr/toulouse/rss.xml

ÔToulouse : Actus, Cultures, Sorties à Toulouse

Actualités Toulousaines : Information, Sorties Culturelles