Tarn-et-Garonne. Deux hommes interpellés pour avoir dégradé des radars automatiques

Les gendarmes du Tarn-et-Garonne ont interpellé deux hommes suite à des dégradations de radars automatiques. L'un d'eux a été condamné à du travail d’intérêt général et au remboursement du préjudice causé.

Les gendarmes du Tarn-et-Garonne ont interpellé deux hommes suite à des dégradations de radars automatiques. L’un d’eux a été condamné à du travail d’intérêt général et au remboursement du préjudice causé. (©Gendarmerie du Tarn-et-Garonne)

C’est l’heure des premières interpellations au sujet de la vague de dégradations des radars automatiques.

Arme à feu, caillassages…

Fin 2018, plusieurs radars de ce type avaient été dégradés à Toulouse et dans la région. Et ce, au moyen de différentes méthodes (incendie, arme à feu, caillassages, jets de peinture, graffitis…).

Lire aussi : Toulouse : tous les radars du périphérique sont hors d’usage après des dégradations

Si les destructions n’avaient pas épargné le périphérique toulousain, le phénomène avait particulièrement pris de l’ampleur dans le Tarn-et-Garonne. « Le préjudice est estimé à plusieurs milliers d’euros« , indique même la gendarmerie du département.

Travail d’intérêt général et remboursement

Après plusieurs mois d’enquête, les gendarmes ont procédé à l’interpellation de deux hommes, comme ils l’indiquent sur leur page Facebook. Le premier va devoir répondre de ses actes devant le tribunal après avoir incendié un radar. Quant au deuxième, « il a été reconnu coupable d’avoir détérioré plusieurs radars automatiques. Les investigations menées ont permis de le confondre formellement. Reconnaissant sa responsabilité, il a été condamné à du travail d’intérêt général et au remboursement du préjudice causé », précisent les gendarmes.

Radars tourelles

Depuis le début de l’année 2019, l’Etat déploie progressivement les radars tourelles, la nouvelle génération de radars automatiques capables de flasher sur huit voies de circulation, à 200 mètres… et jusqu’à 32 véhicules en même temps ! Il y a quelques mois, le ministère de l’Intérieur avait indiqué que les radars dégradés seraient remplacés systématiquement, et dans le temps, par des radars tourelles.

En juillet 2019, la préfecture du Tarn-et-Garonne avait indiqué à Actu Toulouse que « les 22 radars dégradés dans le département seront remplacés par des radars tourelles ». Ce département avait été l’un des premiers de la région à voir débarquer cette nouvelle technologie.

Lire aussi : Des dizaines de radars tourelles débarquent à Toulouse et dans la région, pour remplacer ceux hors d’usage

Information & Actualités Toulouse https://actu.fr/toulouse/rss.xml


ÔToulouse : Actus, Cultures, Sorties à Toulouse

Actualités Toulousaines : Information, Sorties Culturelles