Toulouse. Après Paris et Bordeaux, le ballet du Capitole consacre à son tour des danseurs étoiles

 Ramiro Gomez Samon et Julie Charlet sont des danseurs qui seront officiellement nommées étoiles du ballet du capitole=, à Toulouse, ce 25 avril 2019.

Ramiro Gomez Samon et Julie Charlet sont des danseurs qui seront officiellement nommées étoiles du ballet du Capitole, à Toulouse, ce 25 avril 2019. (©David Herrero)

Ils seront sacrés à l’issue de la première représentation de la Bête et la Belle, le jeudi 25 avril 2019, au théâtre du Capitole à Toulouse. Julie Charlet, Natalia de Froberville, David Galstyan et Ramoro Gomez Samon deviendront officiellement les quatre danseurs étoiles du ballet du Capitole.

Lire aussi : EN IMAGES. Un photographe sublime les monuments de Toulouse

Un titre emblématique du patrimoine français

Une nomination prestigieuse voulue par Kader Belarbi, directeur du ballet toulousain :

Le titre d’étoile, c’est le titre le plus représentatif de la danse française, ça fait vraiment partie de notre patrimoine. 

Un tire qui exige l’excellence

Jusqu’à présent, seuls l’Opéra national de Paris et celui de Bordeaux consacraient de cette manière les meilleurs danseurs de la compagnie. À Toulouse, le titre d’étoile a existé pendant un temps avant de disparaître.

Kader Belarbi explique :

Je n’ai pas voulu remettre le titre d’étoile en place dès mon arrivée à la tête du ballet du Capitole. Je voulais voir si les danseurs correspondaient à l’excellence exigée par le titre. 

Rayonnement de la compagnie

Natalia de Froberville et Davit Galstyan, danseurs étoiles du ballet du Capitole.

Natalia de Froberville et Davit Galstyan, danseurs étoiles du ballet du Capitole. (© David Herrero)

Les quatre danseurs qui seront nommés officiellement ce jeudi 25 avril 2019 étaient jusqu’à présent premiers solistes dans la compagnie toulousaine. « Avoir des danseurs étoiles dans un ballet, ça a plusieurs avantages, estime le directeur du ballet du Capitole. Ca participe au rayonnement de la compagnie, mais ça fait aussi rêver au sein même de la compagnie, c’est stimulant.»

Kader Belarbi, ancien danseur étoile

Et c’est aussi une consécration pour un danseur. Kader Belarbi a lui-même été danseur étoile de l’Opéra de Paris, considérée comme la meilleure compagnie de danse au monde. C’était en 1989, à l’issue de la représentation du ballet La belle au bois dormant :

Devenir étoile, c’est la reconnaissance d’un travail et d’un potentiel. C’est aussi une reconnaissance publique et pas uniquement de la technique d’un danseur, mais aussi de son style, de son esthétique, de ses émotions.

Découvrez cette vidéo diffusée sur Antenne 2, quelques temps après la nomination de Kader Belarbi comme étoile de l’Opéra de Paris, en 1989 :

Infos pratiques :
La Bête et la Belle
Du 25 au 28 avril 2019, au théâtre du Capitole.

Information & Actualités Toulouse https://actu.fr/toulouse/rss.xml

ÔToulouse : Actus, Cultures, Sorties à Toulouse


Actualités Toulousaines : Information, Sorties Culturelles