Toulouse. Avec la "Brigade du tigre", des habitants se mobilisent pour éradiquer les moustiques

Les habitants d'un quartier de Toulouse ont décidé de se mobiliser pour lutter contre le moustique-tigre.

Les habitants d’un quartier de Toulouse ont décidé de se mobiliser pour lutter contre le moustique-tigre. (©Pixabay)

À cause des moustiques tigres, jardiner, manger en terrasse ou étendre le linge était devenu impossible ou presque. C’est sur cet état de faits qu’est née la Brigade du tigre, un groupe de voisins du quartier Rangueil-Saouzelong, bien décidés à lutter contre la prolifération de ces petites bêtes dont la présence à Toulouse est établie depuis 2014.

Lire aussi : Le moustique tigre est déjà de retour à Toulouse et en Occitanie : la chasse est ouverte

Démarche individuelle et collective

Deux couples d’amis sont à l’origine de cette Brigade du tigre. Yvonne, l’une des initiatrices de ce projet explique :

On a commencé à en parler à la fin de l’été dernier. On avait déjà installé des pièges dans nos jardins respectifs, mais on s’est rendu compte qu’il fallait avoir une démarche plus globale pour lutter contre les moustiques-tigres.

Les moustiques tigres sévissent en effet dans un rayon de 150m2, et passent donc de jardin en jardin. D’où la nécessité de mener une action collective, en plus des actes individuels, pour tenter de les éradiquer. « On voulait que la mairie nous soutiennent financièrement pour l’achat groupé de pièges à moustiques et nous apporte également un soutien technique, raconte Yvonne. On voulait être une zone test des bonnes pratiques à adopter.»

Lire aussi : Lutte contre le moustique tigre : ce qui va être mis en place à Toulouse et dans l’agglomération

Achats groupés de pièges à moustiques adulte

Mais, dans un premier temps, la mairie ne répond pas aux attentes des habitants de Rangueil-Saouzelong. Qui décident alors d’organiser eux-même leur guerre contre les moustiques. Yvonne détaille :

On en a parlé à notre entourage et ça a fait boule de neige. À la première réunion d’information qu’on a tenu dans un café, on était une trentaine. À la seconde, lors de laquelle on a fait la commande groupée des pièges à moustiques, on était 80.

Une forte mobilisation qui a permis à cette spontanée brigade du tigre de bénéficier d’une réduction substantielle sur le prix d’achat des pièges. « Un piège pour moustiques adultes coûte en moyenne 150 euros, on a eu une réduction d’environ 25%, précise Yvonne. On s’est vraiment renseignés pour savoir ce qui se faisait de mieux, on a contacté de nombreux spécialistes.»

Lire aussi : Moustique tigre : neuf départements de plus en vigilance rouge, les trois quarts du pays touchés

Visite d’un technicien de la mairie

La Brigade du Tigre a ainsi rencontré l’Autorité régionale de santé (ARS), dont l’une des missions est de lutter contre la prolifération du moustique-tigre : « Ils ont trouvé notre démarche très intéressante, pour eux c’est vraiment ce qu’il faut faire.»

Les habitants du quartier ont aussi obtenu la visite d’un technicien de la mairie dans leurs jardins :

Il va venir courant mai dans quatre jardins du quartier pour faire un diagnostic des zones à risques. Parce qu’on a parfois l’impression qu’on fait bien tout ce qu’il faut pour lutter contre la prolifération du moustique-tigre, en vidant les coupelles d’eau par exemple, mais ce n’est pas toujours le cas. Parce que les pièges, c ‘est bien, mais ce n’est pas suffisant.

Un autre quartier intéressé par la démarche

La mobilisation des habitants de Rangueil-Saouzelong commence à faire tâche d’huile. Une association et les résidents d’un autre quartier de Toulouse ont contacté la Brigade du tigre pour avoir des informations sur leur démarche.

« S’entraider, c’est nécessaire, estime Yvonne. On est tous confrontés au problème du moustique, c’est ensemble qu’on peut changer les choses. Plus globalement, c’est une façon de voir l’action politique différemment : on n’est pas toujours obligé d’attendre que ça tombe d’en haut, on peut aussi mettre des choses en places à notre niveau.»

Décompte des moustiques capturés

Les habitants du quartier Rangueil-Saouzelong ont reçu leurs premiers pièges à moustiques le 18 avril 2019. Une deuxième commande est déjà en cours. Il faudra attendre la fin de la « saison » des moustiques-tigres pour tirer un bilan de l’expérience. Les habitants ont d’ores et déjà décider de procéder au décompte du nombre de moustiques adultes qui seront capturés par les pièges.

Information & Actualités Toulouse https://actu.fr/toulouse/rss.xml


ÔToulouse : Actus, Cultures, Sorties à Toulouse


Actualités Toulousaines : Information, Sorties Culturelles