Toulouse. La Garonne en alerte orange aux inondations : voici les secteurs où elle pourrait déborder

Après avoir débordé dans Comminges, la Garonne pourrait sortir de son lit à Toulouse où le pic de crue est attendu dans la nuit de vendredi à samedi.

Après avoir débordé dans Comminges, la Garonne pourrait sortir de son lit à Toulouse où le pic de crue est attendu dans la nuit de vendredi à samedi. (©Illustration/David Saint-Sernin)

La nuit va être agitée en Haute-Garonne et à Toulouse. C’est une « tempête hivernale » qui va en effet traverser notre région d’Occitanie où huit départements ont été placés en vigilance orange par Météo France.

Depuis 16h, la Haute-Garonne est placée en vigilance orange. Une double vigilance orange aux forts vents et aux inondations.

Lire aussi : Météo. Fortes pluies et vents à 110 km/h attendus à Toulouse : la Haute-Garonne en vigilance orange

Une tempête hivernale

Selon Pascal Boureau, prévisionniste à Météo France, c’est « une tempête hivernale assez classique, comme on peut en avoir une à deux fois par hiver, qui va traverser notre région ».

Outre les forts vents attendus, près de 110 km/h en plaine dans la matinée de vendredi, ce sont d’importants cumuls d’eau qui vont être enregistrés dans les prochaines heures

Trois semaines de précipitations en quelques heures

Selon les territoires, ce sont 30 litres/m3 à 80 litres/m3 qui vont tomber, soit en quelques heures l’équivalent de deux à trois semaines des précipitations enregistrées habituellement en décembre.

Alors que le mois de novembre a été deux fois plus pluvieux que d’habitude, que décembre partait sur les mêmes bases, ces nouvelles pluies, sur des sols gorgés, vont engendrer la crue de plusieurs cours d’eau.

Lire aussi : Météo. Deux fois plus de pluie que d’habitude en novembre 2019 à Toulouse

La Garonne en vigilance orange

La Garonne, gonflée par ces cours d’eau, sera particulièrement concernée. Ce qui amène la préfecture à passer un tronçon du fleuve en vigilance orange ce jeudi soir. 

C’est la partie pyrénéenne de la Garonne qui va être, dans un premier temps, placée sous haute surveillance, soit la partie qui va du Val d’Aran jusqu’à la confluence du Salat, après Saint-Gaudens.

Débordements « plus significatifs » vers Saint-Béat

Sur ce tronçon, la Garonne pourrait déborder à Saint-Béat. Des débordements qui « pourraient être plus significatifs conduisant à des niveaux plus dommageables qui devraient survenir vendredi vers le milieu de journée », selon les autorités.

La préfecture précise :

Sur les Pyrénées, la limite pluie neige remonte aux alentours de 2200 m avec l’arrivée de fortes précipitations. Par conséquent, les hausses des niveaux des cours d’eau de ce tronçon vont débuter dans la nuit de jeudi à vendredi et se poursuivront pendant la journée de vendredi. Des débordements localisés pourraient être observés dès vendredi, dans la matinée. Dans le secteur de Saint−Béat sur la Garonne, ces débordements pourraient être plus significatifs conduisant à des niveaux plus dommageables qui devraient survenir vendredi vers le milieu de journée.

La vigilance orange n’est pas anodine. « Elle représente le risque de crue ou de montée rapide des eaux entraînant des débordements importants susceptibles d’avoir un impact significatif sur la vie collective et la sécurité des biens et des personnes », dixit la préfecture. Et nécessite la plus grande prudence des riverains de ces cours d’eau susceptibles de déborder. 

Vigilance jaune à Toulouse

Cette eau va, dans la journée de vendredi, s’écouler vers Toulouse. Ce qui conduit la préfecture à passer la Garonne dite « toulousaine » en vigilance jaune. La préfecture s’explique :

Par propagation des crues formées sur les cours d’eau situés à l’amont du bassin de la Garonne, la hausse des niveaux va débuter dans la nuit de jeudi à vendredi sur le tronçon Garonne toulousaine et se poursuivre toute la journée de vendredi.

Débordements possibles au Pont-Neuf

Là aussi, il pourrait y avoir des conséquences  concrètes avec des « débordements localement dommageables ».

Des premiers débordements très localisés sont envisageables dans le secteur de Cazères dès vendredi matin. À l’aval de la confluence Garonne−Ariège, des débordements plus nombreux localement dommageables sont susceptibles de se produire en particulier dans les secteurs de Toulouse Pont−Neuf et Verdun−sur−Garonne.

À la station de Toulouse Pont-Neuf, le maximum de la crue est attendu dans la nuit de vendredi à samedi.

L’appel à la prudence

Compte-tenu de tous ces éléments, la préfecture appelle à la plus grande vigilance, notamment pour les personnes qui seraient amenées à se déplacer dans les heures à venir dans les secteurs concernés

Les premiers débordements peuvent être constatés. Certains cours d’eaux peuvent connaître une montée rapide des eaux. Soyez vigilants si vous vous situez à proximité d’un cours d’eau ou d’une zone habituellement inondable. Renseignez-vous avant d’entreprendre vos déplacements et soyez très prudents. Respectez, en particulier, les déviations mises en place.  Ne vous engagez en aucun cas, à pied ou en voiture, sur une voie immergée. Dans les zones habituellement inondables, mettez en sécurité vos biens susceptibles d’être endommagés et surveillez la montée des eaux.

Information & Actualités Toulouse https://actu.fr/toulouse/rss.xml

ÔToulouse : Actus, Cultures, Sorties à Toulouse

Actualités Toulousaines : Information, Sorties Culturelles