Toulouse : plus de 150 kilos de cannabis étaient planqués sous le plancher de la voiture

Des enquêteurs de la Police judiciaire de Toulouse ont arrêté mardi 24 décembre 2019 un automobiliste qui transportait 151 kg de cannabis, sous le plancher de son véhicule

Des enquêteurs de la Police judiciaire de Toulouse ont arrêté mardi 24 décembre 2019 un automobiliste qui transportait 151 kg de cannabis, sous le plancher de son véhicule (©Archives / Métropolitain)

C’est un gros coup de filet mené par le Service régional de police judiciaire (SRPJ) de Toulouse. Sous commission rogatoire d’un juge d’instruction, des policiers affectés à l’antenne locale de l’OCRTIS (l’Office central pour la répression du trafic illicite des stupéfiants) et à la BRI (la Brigade de recherche d’intervention), deux services de la PJ, ont intercepté mardi 24 décembre 2019, à Cornebarrieu (Haute-Garonne), aux portes de Toulouse, un automobiliste de 69 ans lourdement chargé.

Un véhicule pas vraiment arrêté au hasard, puisqu’il était pisté depuis plusieurs mois par les enquêteurs du SRPJ, soupçonné de faire partie d’une équipe de convoyeurs de drogue, d’un côté à l’autre des Pyrénées…

De retour du Maroc, avec 151 kilos sous le plancher

De retour du Maroc, où il s’était déjà rendu dernièrement, l’automobiliste a donc été cueilli mardi à Cornebarrieu. Si, dans un premier temps, les enquêteurs n’ont rien vu dans le véhicule, ils n’étaient pas au bout de leurs surprises. En le passant au peigne fin, ils ont découvert pas moins de 151 kilos de résine de cannabis.

Une marchandise importée du Maroc, probablement à destination de la Ville rose. Et qui était « dissimulée dans une cache, aménagée sous le plancher du véhicule. Une planque qui peut paraître surprenante, mais devenue assez classique », souffle une source proche de l’enquête à Actu Toulouse. 

Placé en détention vendredi, le suspect connaissait « très vraisemblablement » trois autres individus arrêtés précédemment dans une affaire du même type, et qui dorment en prison depuis, précise cette même source.

Un go-fast intercepté en novembre

Car ce coup de filet est le fruit d’une minutieuse enquête de plusieurs mois des hommes de l’OCRTIS et plus globalement du SRPJ. Ladite enquête a débuté au printemps 2019, et a conduit à l’interception d’un go-fast, dimanche 10 novembre.

Deux voitures avaient alors été interceptées sur l’A61, entre Narbonne et Toulouse. Les véhicules avaient été saisis et leurs trois occupants interpellés. À bord ? « 38 kilos de résine de cannabis et une cinquantaine de milliers d’euros en numéraire ». Si ces trois individus ont depuis été incarcérés, la poursuite des investigations avait amené les enquêteurs à s’intéresser à un quatrième larron…

https://www.google.com/maps/embed?pb=!1m18!1m12!1m3!1d46191.33300514158!2d1.2846670317296531!3d43.64903565494497!2m3!1f0!2f0!3f0!3m2!1i1024!2i768!4f13.1!3m3!1m2!1s0x12aeae4826ce0d09:0x406f69c2f412940!2s31700 Cornebarrieu!5e0!3m2!1sfr!2sfr!4v1577807165844!5m2!1sfr!2sfr
Information & Actualités Toulouse https://actu.fr/toulouse/rss.xml

ÔToulouse : Actus, Cultures, Sorties à Toulouse

Actualités Toulousaines : Information, Sorties Culturelles