Toulouse. Plusieurs stations service en pénurie d'essence, où faire le plein

Pénurie dans certaines pompe à essence.

Pénurie dans certaines pompe à essence. (©Adobe Stock)

Depuis jeudi 19 décembre, il est compliqué, voire impossible, de faire le plein dans certaines stations service de Toulouse. Plusieurs facteurs peuvent expliquer cet état de fait : la grève contre la réforme des retraites dans les raffineries, les ports pétroliers et les dépôts de pétrole. La deuxième raison est les consommateurs d’essence, qui cèdent à la panique.

La préfecture d’Occitanie donne des précisions :

S’agissant de la Haute-Garonne, des ralentissements d’approvisionnements peuvent être constatés dans certaines stations-service. Ceux-ci sont notamment dus au mouvement social national. Les services de l’État restent attentifs à la situation. Il est rappelé qu’il n’est pas nécessaire d’effectuer un plein si l’on ne compte pas faire un usage immédiat de son véhicule. Les « pleins de précaution » ne sont d’aucune utilité compte tenu du fait que les stocks sont à un bon niveau. Ils peuvent en revanche contribuer à créer des points de tension sur certaines stations-service.

17 stations touchées à Toulouse et sa banlieue

Pour le moment, 17 stations sont touchées à Toulouse. Six d’entre elles n’ont plus du tout de carburant, dont quatre stations Total. Les autres ne proposent plus tous les carburants habituels. A part ces stations, toutes les autres fonctionne normalement, pas de quoi s’alarmer donc.

Capture d'écran de la carte des stations touchées par la pénurie.

Capture d’écran de la carte des stations touchées par la pénurie. (©penurie.mon-essence.fr)

Certains automobilistes paniquent

Du côté de la Cépière, une gérante de la station Total, qui est à sec, s’inquiète :

Nous n’avons pas été fournis depuis jeudi dernier, nous n’avons plus rien. Les gens commencent à s’affoler. Nous avons l’habitude d’être réapprovisionnés par le dépôt de Lespinasse ou Port-la-Nouvelle, je ne sais pas ce qu’il se passe. Je n’ai aucune visibilité pour la suite.

Lire aussi : Blocage des raffineries en France : faut-il craindre une pénurie de carburant à Toulouse ?

Un client de la station d’Auchan à Balma Grammont, indique que la situation a débordé ce lundi 23 décembre :

J’ai attendu 30 minutes avant de faire le plein. Je n’avais pas suivi l’actualité, donc je n’ai pas trop compris ce qu’il se passait, on aurait dit la fin du monde. En plus j’étais sur la réserve, donc je n’avais pas le choix. Sur la file où je suis passé, il restait du gasoil, donc j’ai pu faire le plein. Par contre sur les files à côté, certaines pompes n’en avaient plus. J’ai vu deux hommes se battre parce qu’ils disaient être arrivés les premiers« .

A part si la course à la pompe à essence s’intensifie, ou si la grève se prolonge sur plusieurs semaines dans les raffineries, il ne devrait pas y avoir de problèmes pour trouver de l’essence dans les jours à venir.

Maxime Noix

Information & Actualités Toulouse https://actu.fr/toulouse/rss.xml

ÔToulouse : Actus, Cultures, Sorties à Toulouse

Actualités Toulousaines : Information, Sorties Culturelles