Toulouse veut en finir avec les « comportements dangereux » des livreurs à vélo ou en scooter

Depuis le début de l'été 2019, à Toulouse, la police municipale intensifie ses contrôles pour en finir avec « les comportements dangereux » des livreurs à vélo ou à scooter

Depuis le début de l’été 2019, à Toulouse, la police municipale intensifie ses contrôles pour en finir avec « les comportements dangereux » des livreurs à vélo ou en scooter (©Illustration / 76actu)

Motos, scooters, trottinettes, vélos… Avec l’avènement du free floating, les rues de la Ville rose ressemblent de plus en plus à un joyeux bordel qu’il va bien falloir davantage réguler… Comme beaucoup de grandes villes, Toulouse doit faire face depuis quelques années à une multiplication des modes de déplacement en centre-ville. Et à la présence croissante du nombre de livreurs à deux-roues de repas à domicile (Uber Eats, Deliveroo, Just Eat, Stuart…).

Haro sur les « comportements dangereux » des livreurs

Sauf que pour ces livreurs, payés à la course – et d’ailleurs souvent mal payés à leurs yeux -, chaque minute compte. Alors, ils sont souvent pressés, empruntent régulièrement les trottoirs, et font parfois preuve de « comportements dangereux », déplore la municipalité. Afin d’assurer « un partage serein de l’espace public », la mairie a donc missionné sa police municipale. Objectif : « Intensifier son action » pour « responsabiliser les conducteurs de véhicules deux roues, motorisés ou non ». 

Lire aussi : Toulouse. Selon des livreurs, Deliveroo cherche à privilégier les courses à scooter plutôt qu’à vélo

Olivier Arsac : « Ils effraient les piétons par leur vitesse »

Considérant que « la sécurité des usagers de la route et des trottoirs est une priorité », la mairie a mis en place depuis juin 2019 « des actions de sensibilisation, mais également de répression, quand cela est nécessaire ». Concrètement, des patrouilles de la police municipale partent en chasse contre ces « comportements dangereux ». « Les modes de transport doux sont dans le vent, et c’est tant mieux, mais les incivilités de certains pilotes de deux-roues sont croissantes », soulève ainsi Olivier Arsac. L’adjoint au maire de Toulouse en charge de la sécurité détaille :

L’idée, c’est d’éduquer ce public très décrié dans les courriers que je reçois. Ces livreurs ne sont pas très respectueux de l’espace public et effraient les piétons par leur vitesse.

Lire aussi : Toulouse. Des avocats lancent une action collective inédite contre Uber Eats en France

86 livreurs contrôlés… en deux heures !

Lors de la dernière opération de ce type, début juillet 2019, un équipage de Police municipale à vélo a ainsi été mobilisé rue d’Alsace-Lorraine, pour « sensibiliser » les livreurs à deux roues. En l’espace de deux heures, pas moins de 86 livreurs ont ainsi été contrôlés (79 à vélo et 7 en scooter). Mais au final, seule une infraction a été relevée. « Pour l’instant, l’objectif n’est pas de verbaliser, il s’agissait avant-tout d’une action de sensibilisation », soulève Olivier Arsac, qui appuie :

L’idée, c’est de marquer le coup dans ce petit milieu professionnel. Il faut que cela ça se sache, pour corriger ces comportements.

Veiller « au respect des trottoirs »

Et la municipalité l’assure : elle entend bien généraliser ce dispositif : « Ces actions s’intensifieront désormais à travers l’ensemble du centre-ville de Toulouse, où cohabitent en nombre piétons, cyclistes et automobilistes ».

Selon Olivier Arsac, au-delà des livreurs de repas à domicile, la police municipale a d’ailleurs accentué ses contrôles sur l’ensemble des conducteurs de deux-roues : « Depuis le mois de mars, la Police municipale effectue une sortie spécialisée par semaine, pour lutter contre infractions des cyclistes toulousains sur la route, notamment sur le respect des trottoirs » où, rappelons-le, circuler à vélo est interdit. Là-dessus aussi, il va falloir pousser à la roue…

Information & Actualités Toulouse https://actu.fr/toulouse/rss.xml

ÔToulouse : Actus, Cultures, Sorties à Toulouse


Actualités Toulousaines : Information, Sorties Culturelles