Toulouse. Voici les villes où vivent le plus grand nombre de riches dans l'agglomération

Voici les communes de Haute-Garonne qui concentrent le plus de ménages aisés.

Voici les communes de Haute-Garonne qui concentrent le plus de ménages aisés. (©Commune d’Aucamville)

La curiosité est un vilain défaut, dit le proverbe. Dans ce cas, la Direction générale des finances publiques (DGFP) n’aide pas à s’en départir en publiant les dernières données fiscales commune par commune. En juillet 2019, la DGFP a en effet publié les données fiscales de l’impôt 2018, calculées sur les revenus de l’année 2017.

De plus en plus de riches à Toulouse

En valeur absolue, c’est à Toulouse que l’on dénombre le plus de ménages aisés en Haute-Garonne. Sur les 277 215 foyers fiscaux, 6 470 ont un revenu fiscal de référence supérieur à 100 000 euros. Le nombre de foyers considérés comme riches augmente chaque année. Il était l’an passé de 5 994 foyers, soit 2,22 % par rapport au nombre total de foyers fiscaux. Le pourcentage atteint aujourd’hui 2,33 %. 

Lire aussi : Immobilier. Ce site dévoile combien votre voisin a acheté sa maison ou son appartement à Toulouse

De manière générale, le département compte 17 645 ménages dont le revenu fiscal de référence dépasse les 100 000 euros annuels. Cela représente 2,30 % des foyers fiscaux en Haute-Garonne.

Rouffiac-Tolosan encore en tête

Comme l’an passé, c’est la petite commune de Rouffiac-Tolosan qui arrive en tête du classement des communes qui comptent en proportion le plus de foyers riches en Haute-Garonne. On y dénombre 1 237 foyers fiscaux. Parmi eux, 114 ménages déclarent un revenu fiscal qui dépasse les 100 000 euros annuels, soit 9,22 % du nombre total de foyers fiscaux de la commune. Le chiffre est en légère hausse par rapport aux données publiées en 2018. 

Lire aussi : Immobilier. Appartements, maisons : les prix flambent à Toulouse, le point quartier par quartier

Sans surprise par rapport à l’an passé, les villes de Pibrac, Lacroix-Falgarde, Brax, Seilh, Lapeyrouse-Fossat, Tournefeuille, Auzeville-Tolosane et Balma figurent en haut du classement.  

Voici le classement, commune par commune (en pourcentage, le nombre de riches par rapport au nombre total de foyers fiscaux) :

1. Rouffiac-Tolosan : 9,22 %
2. Pibrac : 7,48 %
3. Lacroix-Falgarde : 7,18 %
4. Brax : 6,84 %
5. Seilh : 6,69 %
6. Lapeyrouse-Fossat : 6,55 %
7. Tournefeuille : 5,71 %
8. Auzeville-Tolosane : 5,23 %
9. Balma : 5,21 %
10. Sainte-Foy-d’Aigrefeuille : 4,93 %
11. Pompertuzat : 4,81 %
12. Saint-Geniès-Bellevue : 4,27 %
13. Quint-Fonsegrives : 4,22 %
14. Péchabou : 4,10 %
15. Drémil-Lafage : 3,98 %
16. Montastruc-la-Conseillère : 3,88 %
17. Saubens : 3,76 %
18. Escalquens : 3,64 %
19. Cornebarrieu : 3,63 %
20. Flourens : 3,59 %
21. Fontenilles : 3,56 %
22. Castelmaurou : 3,20 %
23. Venerque : 3,05 %
24. Labège : 3,02 %
25. Saint-Jean : 2,98 %
26. Saint-Loup-Cammas : 2,95 %
27. Daux : 2,87 %
28. Blagnac : 2,71 %
29. Montrabé : 3,67 %
30. Montgiscard : 2,63 %
40. Mondonville : 2,58 %
41. Montberon : 2,58 %
42. Aussonne : 2,57 %
43. Plaisance-du-Touch : 2,54 %
44. Saint-Orens-de-Gameville : 2,52 %
45. Lanta : 2,45 %
46. Pechbonnieu : 2,42 %
47. Bruguières : 2,41 %
48. Lévignac : 2,39 %
49. Saint-Jory : 1,36 %
50. Toulouse : 2,33 %
51. Léguevin : 2,31 %
52. Buzet-sur-Tarn : 2,28 %
53. L’Union : 2,28 %
54. Bouloc : 2,27 %
55. Verfeil : 2,25 %
56. Ramonville-Saint-Agne : 2,22 %
57. Ayguesvives : 2,17 %
58. Miremont : 2,15 %
59. La Salvetat-Saint-Gilles : 2,14 %
60. Merville : 2,11 %
61. Gratentour : 2,09 %
62. Pinsaguel : 2,08 %
63. Colomiers : 2,04 %
64. Beauzelle : 2,01 %
65. Fonsorbes : 2,01 %
66. Portet-sur-Garonne : 2,00 %
67. Castanet-Tolosan : 1,97 %
68. Cugnaux : 1,95 %
69. Gagnac-sur-Garonne : 1,80 %
70. Castelnau-d’Estrétefonds : 1,79 %
71. Sainte-Foy-de-Peyrolières : 1,78 %
72. Roquettes : 1,72 %
73. Frouzins : 1,65 %
74. Caraman : 1,64 %
75. Lagardelle-su-Lèze : 1,63 %
76. Roques : 1,63 %
77. Cépet : 1,56 %
78. Fronton : 1,47 %
79. Seysses : 1,44 %
80. Baziège : 1,39 %
81. Fenouillet : 1,37 %
82. Villeneuve-Tolosane : 1,36 %
83. Carbonne : 1,35 %
84. Labarthe-sur-Lèze : 1,3480 %
85. Castelginest : 1,34 %
86. Muret : 1,3389 %
87. Nailloux : 1,30 %
88. Noé : 1,30 %
89. Launaguet : 1,27 %
90. Aucamville : 1,23 %
91. Eaunes : 1,20 %
92. Le Fauga : 1,16 %
93. Saint-Lys : 1,13 %
94. Villefranche-de-Lauragais : 1,10 %
95. Calmont : 1,09 %
96. Saint-Alban : 1,06 %
97. Revel : 1,01 %
98. Lavernose-Lacasse : 0,99 %
99. Grenade : 0,98 %
100. Auterive : 0,97 %
101. Pins-Justaret : 0,96 %
102. Rieux-Volvestre : 0,96 %
103. Saint-Sulpice-sur-Lèze : 0,94 %
104. Saint-Gaudens : 0,92 %
105. Bessières : 0,90 %
106. Bagnères-de-Luchon : 0,89 %
107. Bérat : 0,87 %
108. Cazères : 0,85 %
109. Rieumes : 0,81 %
110. Cintegabelle : 0,79 %
111. Martres-Tolosane : 0,79 %
112. Lespinasse : 0,78 %
113. Villemur-sur-Tarn : 0,77 % 
114. Fonbeauzard : 0,74 %
115. Lherm : 0,71 %

Par rapport à Neuilly-sur-Seine ?

À titre de comparaison, d’autres territoires français présentent davantage de disparités que la Haute-Garonne. Ainsi, dans les Hauts-de-Seine, la commune de Neuilly-sur-Seine comptabilise 8 281 foyers avec un revenu fiscal supérieur à 100 000 euros, soit plus de 24 % du nombre total de foyers fiscaux de la commune.

Lire aussi : Dans quels quartiers vivent les pauvres et les riches à Toulouse

À noter que la Direction générale des finances publiques ne communique pas les données détaillées pour les communes où le nombre de foyers fiscaux n’est pas assez élevé. Cela explique l’absence de communes comme Pin-Balma ou Vieille-Toulouse, pourtant régulièrement citées dans les classements des communes les plus riches du département. Par ailleurs, le nombre de foyers figurant dans les tranches supérieures à 100 000 euros n’a pas été communiqué dans plusieurs communes : L’Isle-en-Dodon, Labastidette, Longages, Montesquieu-Volvestre, Montréjeau, Salies-du-Salat et Vernet.

Information & Actualités Toulouse https://actu.fr/toulouse/rss.xml


ÔToulouse : Actus, Cultures, Sorties à Toulouse


Actualités Toulousaines : Information, Sorties Culturelles