Vente de l'aéroport Toulouse-Blagnac : les Chinois partiraient avec un pactole de 230 millions d'euros

En vendant leurs parts à Eiffage, les Chinois de Casil Europe feraient une plus-value de 200 millions de plus-value, d'après le Canard Enchaîné daté du mercredi 18 décembre 2019.

En vendant leurs parts à Eiffage, les Chinois de Casil Europe feraient une plus-value de 200 millions de plus-value, d’après le Canard Enchaîné daté du mercredi 18 décembre 2019. (©Archives / Actu Toulouse)

En revendant les 49,9% des parts qu’il détient dans la société Aéroport Toulouse-Blagnac (ATB), le groupe chinois Casil Europe  espérait faire une importante plus value. Dans ce dossier complexe, Eiffage est d’ailleurs sur le point de rafler la mise, puisque le groupe de BTP a été autorisé par l’Autorité de la concurrence à finaliser cette transaction à six chiffres. Sauf énorme retournement de situation, le groupe français deviendra donc dans les prochains mois le principal actionnaire de l’aéroport Toulouse-Blagnac. 

Lire aussi : Aéroport Toulouse-Blagnac. Eiffage autorisé à racheter les parts du chinois Casil Europe

Un jackpot à 200 millions d’euros 

Mais le montant de ce rachat n’a pour le moment jamais été dévoilé. Mercredi 18 décembre 2019,  l’hebdomadaire satitirique, Le Canard Enchaîné, assure que le groupe chinois a touché un sacré jackpot à travers cette opération : 

Eiffage va débourser, selon une partie prenante au dossier, 507 millions pour acquérir ce que Casil avait payé… 308 millions d’euros (pour racheter les parts de l’Etat, ndlr). En ajoutant 30 millions de dividendes ramassés durant la période, sa plus-value s’élève à 75% en un peu plus de quatre ans. 

Un montant conforme aux prévisions de Casil 

Si cette affirmation se confirme, ce montant serait conforme aux prévisions initiales de Casil Europe, dont la gestion de l’aéroport est contestée depuis son arrivée en 2015. Le groupe chinois dirigé par Mike Poon espérait en effet une vente à 500 millions d’euros lorsqu’il avait mandaté la banque Lazard, chargée de recueillir les offres des différents candidats. Après plusieurs semaines de tractations, Eiffage avait finalement devancé au cours de l’appel d’offres des concurrents comme Ardian et Vinci Airport. 

Lire aussi : Le groupe Eiffage (plus que jamais) en pole pour racheter l’aéroport Toulouse-Blagnac aux Chinois

Information & Actualités Toulouse https://actu.fr/toulouse/rss.xml

ÔToulouse : Actus, Cultures, Sorties à Toulouse

Actualités Toulousaines : Information, Sorties Culturelles