PMA : « Notre réelle inquiétude tient au devenir des enfants »

La Manif Pour Tous et une vingtaine d’associations mobilisent pour « Marchons enfants » , une manifestation prévue le 6 octobre à Paris.

À deux mois de la grande mobilisation des opposants à l’extension de la PMA, Infos-Toulouse revient avec la responsable de la Manif pour Tous Occitanie sur le collectif « Marchons enfants » et la manifestation de masse qui s’annonce. 

LMPT comme d’autres associations se mobilisent sous la bannière de « Marchons enfants ». Quelles sont ces associations qui toutes luttent contre l’extension de la PMA et la GPA ?
Une vingtaine d’associations dont certaines sont connues, (Alliance Vita, les AFC, La Manif Pour Tous…), d’autres plus spécialisées (juristes pour l’enfance, médecins, maires, etc…) se sont interrogées, ont réfléchi ou ont participé, au grand débat sur les lois bioéthiques en 2018. D’autres sont un peu moins connues mais toutes mobilisent leurs adhérents ou sympathisants depuis l’annonce de la manifestation du 6 octobre. La plupart d’entre elles sont aconfessionnelles et toutes sont transpartisanes.

Lire aussi : « Marchons Enfants » : le nécessaire retour à la rue

Les résultats des réflexions sur les conséquences de la PMA ou de la GPA sur l’enfant et sur celles des modifications génétiques sur l’humanité les conduisent à s’opposer aujourd’hui fermement à la PMA (Procréation médicalement assistée) destinée aux femmes seules ou en couple de femmes et qui n’est pas l’AMP (l’Aide médicale à la procréation) destinée aux couples homme/femme qui, pour raison médicale ne sont pas en capacité d’avoir un enfant. L’AMP est un acte médical remboursé par la sécurité sociale, la PMA est un acte sociétal qui fait appel à l’expertise médicale et à la solidarité nationale.

Il y a donc une fusion des différents mouvements en un seul collectif, « Marchons enfants » ?
Non, les différentes associations partenaires du 6 octobre, restent indépendantes et communiqueront chacune à leur manière pour « Marchons enfants », événement à laquelle toutes participeront.

Lire aussi : Il descend la Dordogne pour le collectif « Marchons enfants »

Par l’intermédiaire du site internet, vous recevez des questions sur les raisons de cette manifestation. Quelles sont-elles ?
Nous recevons des courriers d’adultes ou de lycéens qui disent ne pas comprendre notre opposition et s’interrogent. Quand ils réalisent que notre démarche n’a rien à voir avec ce qui est dit, ils sont très troublés et abordent le sujet autrement. Nous ne nous préoccupons pas de la sexualité des uns ou des autres ni de leur capacité éducative qui n’a jamais été déniée. Notre réelle inquiétude tient au devenir des enfants devenus produits-marketés, fabriqués à la demande pour la satisfaction de désirs individuels. Il ne faut pas nier que de vraies questions se posent sur les impacts juridiques ou sociétaux, le rôle de la médecine, le coût pour la société à l’heure du déremboursement des soins médicaux.

Le sujet est très complexe et a des incidences multiples sur l’enfant, la prudence devrait être évidente pour tous.

L’article PMA : « Notre réelle inquiétude tient au devenir des enfants » est apparu en premier sur Infos-Toulouse.

Information & Actualités Toulouse https://www.infos-toulouse.fr/feed/

ÔToulouse : Actus, Cultures, Sorties à Toulouse


Actualités Toulousaines : Information, Sorties Culturelles