Amnéville : 20 millions d'euros investis pour en faire une nouvelle "cité des loisirs"

20 millions d'euros vont être investis sur la zone de loisirs d'Amnéville pour étendre son rayonnement au-delà du Grand Est.

20 millions d’euros vont être investis sur la zone de loisirs d’Amnéville pour étendre son rayonnement au-delà du Grand Est. (©SPL Destination Amnéville)

Le site de loisirs d’Amnéville (Moselle) est en passe de devenir une « destination touristique intégrée ». C’est en tout cas le souhait de la société publique locale (SPL) nommée Destination Amnéville.

Pour ce faire, des investissements à hauteur de 20 millions d’euros seront consentis par les différents acteurs politiques, collectivités et investisseurs privés. Les investissements seront étalés sur plusieurs années et les premiers travaux pourraient commencer d’ici la fin de l’année. 45 hectares de réserve foncière permettront la construction de nouveaux sites.

Selon Hervé Melchior, directeur général de la SPL Destination Amnéville, l’objectif est de transformer le site en « station familiale, touristique et de bien-être ».

Les principaux investisseurs politiques intégrés dans cette SPL sont la Région Grand Est, le Département de la Moselle, les communautés de communes Rives de Moselle et du Pays Orne-Moselle, ainsi que les villes d’Amnéville, de Rombas et de Marange-Silvange.

Lire aussi : Snowhall d’Amnéville : luges, tyroliennes, bouées… voici à quoi va ressembler son futur parc de loisirs

Objectif : doubler la fréquentation

Depuis sa création en 1974, le site de loisirs de la ville mosellane s’est pleinement implantée en Lorraine puis dans le Grand Est, avec un rayonnement dépassant parfois les frontières régionales. « En 2018, on a accueilli 6 millions de visiteurs, dont 3 millions d’entrées payantes« , rappelle Éric Munier, le maire de la commune.

Selon Jackie Helfgott, conseiller régional du Grand Est, l’objectif est tout simplement de doubler ce nombre d’entrées payantes : « L’ambition s’élève à 7 millions de visiteurs par an », assure-t-il.

Un développement de l’offre hôtelière est en cours de réflexion : d’une part, l’objectif est d’augmenter le nombre de lits sur l’ensemble de la station, mais également de prolonger le séjour des visiteurs.

Des offres seront proposées aux clients, avec des packs pour deux activités, tels qu’un ensemble comprenant à la fois une visite du zoo d’Amnéville et une entrée au Snowhall. Une campagne de communication sera mise en place dès la fin mars.

Des packs de deux activités seront proposés aux visiteurs de la zone de loisirs.

Des packs de deux activités seront proposés aux visiteurs de la zone de loisirs. (©SPL Destination Amnéville)

Lire aussi : Moselle : le zoo d’Amnéville (en partie sauvé) par la justice face à ses difficultés financières

Comment va évoluer le site ?

Le doublement de la fréquentation devrait passer par une extension de l’offre de loisirs du site. Actuellement, la station compte 70 activités. Selon les acteurs portant le projet, les 20 millions d’euros d’investissement pourraient servir à importer des concepts innovants pour renouveler l’offre d’activités. « Les activités en intérieur innovantes manquent à Amnéville », concède Michel Saint-Pé, directeur général de Moselle Attractivité. La reprise du Snowhall par des investisseurs privés pourrait motiver l’arrivée de nouveaux acteurs.

Le site en lui-même subira une profonde transformation avec l’inclusion de nombreux espaces végétalisés, autour des places de stationnement mais aussi aux abords des routes et des installations.

La végétalisation sera au cœur de la refonte du site d'Amnéville.

La végétalisation sera au cœur de la refonte du site d’Amnéville. (©SPL Destination Amnéville)

En revanche, pour le moment, rien n’a encore été acté quant à la mise en place de moyens de transport pour mieux desservir la station de loisirs. La voiture est le moyen de locomotion plébiscité par les usagers, en l’absence de ligne de bus régulière ou de navette entre les sites. il n’y a pas non plus de gare SNCF. « On se donne 18 mois pour dégager des pistes et concrétiser quelque chose », affirme Hervé Melchior.

Lire aussi : Le Snowhall d’Amnéville confié à une entreprise privée, de gros investissements à venir

Bientôt le plus gros employeur de Moselle ?

Actuellement, le site emploie 1 500 personnes à temps plein. « Il serait au moins logique, et ce n’est pas un chiffre considéré comme exagéré par les analystes, qu’on arrive très facilement au bout de dix ans à au moins à 2 500 emplois », soutient le maire Éric Munier.

Le plus gros employeur actuel de Moselle est l’usine PSA de Trémery, qui employait 2 800 personnes en CDD et en CDI en décembre 2017.

Lire aussi : Effets spéciaux, sièges qui bougent… la 4DX débarque au cinéma Gaumont d’Amnéville, près de Metz

Amnéville : 20 millions d'euros investis pour en faire une nouvelle "cité des loisirs"


ÔToulouse : Actus, Cultures, Sorties à Toulouse


Actualités Toulousaines : Information, Sorties Culturelles