Après la mauvaise blague sur les Bretons, Philippe Manoeuvre reconnaît une maladresse

Philippe Manoeuvre, parrain du plus grand groupe de rock du monde, a taclé les Bretons sur l'émissions Quotidien de Yann Barthès.

Philippe Manoeuvre, parrain du plus grand groupe de rock du monde, a taclé les Bretons sur l’émissions Quotidien de Yann Barthès. (©E Rull / Normandie actu)

Ce n’était qu’une petite remarque, mais qui n’a pas échappé aux Bretons. Mardi 12 février, sur le plateau de l’émission Quotidien de Yann Barthès, Philippe Manœuvre a déclaré que les Bretons n’avaient pas réussi à bien se synchroniser tous ensemble lors d’un concert de plus de 1000 musiciens, qui s’était déroulé en 2014 au stade du Moustoir à Lorient (Morbihan). Et Yann Barthès de rajouter que c’était sans doute à cause de l’alcool. 

googletag.cmd.push(function() { googletag.display(“atf_pave-haut”); });

Une blague de mauvais goût qui a heurté certains Bretons et certaines Bretonnes, qui n’ont pas apprécié du tout et l’ont fait savoir sur les réseaux sociaux. 

Lire aussi : Plus grand groupe de rock du monde : Philippe Manœuvre tacle les Bretons sur Quotidien

Interrogé par nos confrères deOuest-France, le critique musical se dit « consterné par cette polémique inutile » mais reconnaît une maladresse.

Le rock et la Bretagne, une longue histoire

Philippe Manœuvre était sur Quotidien pour parler de Rockin’1000, « le plus grand groupe de rock au monde », qui se produira le 29 juin 2019 au Stade de France. Un événement importé d’Italie qui rassemblera 250 guitaristes, 250 batteurs, 250 bassistes et 250 chanteurs, hommes et femmes confondus, tous amateurs.

Pour réussir ce tour de force de faire jouer à 1000 musiciens en même temps les standards du rock, Philippe Manœuvre a vanté les mérites de l’oreillette, ce que n’avaient pas les musiciens qui ont participé à l’événement de Lorient en 2014.

Ce qui n’avait pas empêché le bon déroulement du concert, devant 14 000 spectateurs entrés gratuitement, rappelle Ouest-France.

Pour faire retomber la polémique, Philippe Manœuvre a tenu à rassurer les Bretons, en expliquant savoir ce que la Bretagne avait amené au rock, comme il l’a expliqué à nos confrères.

On sait bien tout ce que la Bretagne a amené au rock, ne serait-ce que ces trois fameux festivals que sont les TransMusicales, les Vieilles Charrues et le Hellfest… Sans parler d’Alan Stivell et de Miossec. Et on sait que la Bretagne est dans toutes les histoires rock.

Le journaliste musical a même reconnu que des internautes lui avaient parlé sur Instagram du concert géant breton, évoquant « un moment formidable », avec «un esprit sensationnel ».

J’en prends acte et je suis totalement avec les rockeurs bretons.

Lire aussi : Les Vieilles Charrues nées d’une rivalité amicale entre Bretons des mers et des terres

Et l’alcool dans tout ça ? 

Au-delà de cette maladresse, c’est aussi la remarque de Yann Barthès sur l’alcool en Bretagne qui a fait réagir.

Philippe Manœuvre a tenu à dédramatiser la portée de la remarque du présentateur de Quotidien, évoquant « une petite plaisanterie vacharde comme il y en a partout ».

Même s’il reconnaît qu’il n’a pas réagit à cette remarque et qu’il aurait peut-être pu le faire. 

Quoi qu’il en soit, et parce qu’en Bretagne, on peut être rancunier mais aussi avoir de l’humour, on souhaite que l’événement Rockin’1000 de Paris se déroule bien. 

Mais bon, sans les accordéons, cornemuses et bombardes présents au concert géant de Lorient, il manquera à Paris un petit quelque chose… de Bretagne.

Après la mauvaise blague sur les Bretons, Philippe Manoeuvre reconnaît une maladresse


ÔToulouse : Actus, Cultures, Sorties à Toulouse


Actualités Toulousaines : Information, Sorties Culturelles