Brest : bloquée par des étudiants, la fac Segalen fermée pour la journée mardi 12 février 2019

Mardi 12 février 2019 : une centaine d'étudiants mobilisés pour une journée d'action dans le cadre du blocus de la fac Segalen à Brest

Mardi 12 février 2019 : une centaine d’étudiants mobilisés pour une journée d’action dans le cadre du blocus de la fac Segalen à Brest (©Côté Brest)

Dans la nuit de lundi 11 à mardi 12 février 2019, des étudiants de l’université de Bretagne occidentale (UBO) ont installé un blocus à la fac Segalen (lettres et sciences humaines), 20 rue Duquesne, dans le centre-ville de Brest. Ils ont reçu, pour ce faire, le soutien et l’aide de gilets jaunes

googletag.cmd.push(function() { googletag.display(“atf_pave-haut”); });

La fac Segalen fermée 

Mardi matin, la présidence de l’UBO a décidé la fermeture administrative de l’établissement d’enseignement supérieur pour la journée. Tous les cours ont été reporté. 

Occupation depuis le 28 janvier

Sur le parvis de la faculté, vers 11h15, des étudiants ont pris la parole pour expliquer leur mouvement. 

Depuis le lundi 28 janvier, nous, étudiant.e.s occupons un amphithéâtre de la fac de lettres. Nous nous mobilisons pour lutter contre la hausse des frais d’inscriptions pour les étudiant.e.s extra-communautaires, mesure discriminatoire anti-pauvre aggravant les inégalités d’accès à l’éducation. Nous exigeons des études gratuites et accessible à tout.e.s.
Nous avons décidé de bloquer l’accès à la fac Segalen afin de permettre à l’ensemble des étudiant.e.s de se mobiliser en vue de la manifestation du 12 février. 
Les gilets jaunes brestoise.e.s solidaires des luttes contre les inégalités ont répondu à notre proposition de convergence et ont occupé la fac à nos côtés.

Blocus de la fac Segalen de l'UBO à Brest : les augmentations qui ne passent pas

Blocus de la fac Segalen de l’UBO à Brest : les augmentations qui ne passent pas (©Côté Brest)

Leur message : 

Gilets jaunes, étudiantes communautaires et extra-communautaires, pour l’égalité, même combat. 

Et d’expliquer :

Un blocus n’est pas fait par plaisir, un blocus n’est pas décidé pour embêter les étudiants. Dire oui, la hausse des frais d’inscription est inadmissible est une chose, mais il faut aussi agir contre ces mesures, il faut lutter. D’où cette action.

Direction la présidence

Les étudiants (une centaine) sont alors partis en cortège jusqu’à la place de la Liberté où ils sont restés quelques minutes devant l’hôtel de ville. En entonnant des slogans comme :

Gratuité dans nos facs, bienvenue en France est une arnaque. Gratuité dans nos fac, aujourd’hui en France c’est une arnaque. 

Ils ont ensuite pris la direction des locaux de la présidence de l’UBO, rue des Archives à Bellevue. Avec l’intention d’être reçus. 







Brest : bloquée par des étudiants, la fac Segalen fermée pour la journée mardi 12 février 2019

ÔToulouse : Actus, Cultures, Sorties à Toulouse


Actualités Toulousaines : Information, Sorties Culturelles