Désiré Grimpart, un bénévole toujours prêt à rendre service

Désiré Grimpart prête main-forte à diverses organisations

Désiré Grimpart prête main-forte à diverses organisations (©Le Réveil normand)

Désiré Grimpart est en retraite depuis quatre ans. Enfin, une retraite que cet habitant de Camembert veut active « afin de ne pas m’encroûter ». Il entretient quelques propriétés sous couvert du chèque emploi service. En marge, il est aussi bénévole. On l’appelle et il répond « présent ». Il s’investit surtout dans tout ce qui a trait « au sport » commente son épouse, Claudine en ajoutant :

Il ne sait pas dire non. Il est comme ça Désiré, il aime le contact avec les gens ».

Paris-Camembert

Le premier a lui avoir ouvert la voie du bénévolat a été « Jean-Pierre Moron. C’était au milieu des années 80, il était alors président du Vélo-club de Vimoutiers, club organisateur à l’époque de la course cycliste Paris-Camembert. J’ai commencé par tenir la buvette à la soirée annuelle du club jusqu’à ce que Jean-Pierre Moron m’enrôle sur l’épreuve. J’y suis encore, et cela fait plus de trente ans. Je m’occupe de la ligne d’arrivée où je place les panneaux, les banderoles, etc. ».

Fidèle au poste

Amateur de cyclisme, sans pour autant pratiquer le vélo, Désiré s’investit également en tant que signaleur. Il fait le tour… des épreuves cyclistes et cyclotouristes du département : Sées, Argentan, Trun, Chambois, Gacé, Almenêches, etc. Un rôle qui n’est pas toujours sans peur et sans reproche. Les signaleurs sont positionnés aux intersections des routes afin de veiller au bon déroulement des épreuves. « Ça me plaît bien qu’on se fasse régulièrement engueuler ! Sauf quand un gendarme est à nos côtés ». Désiré se souvient « il y a trois ou quatre ans à Gacé » d’un automobiliste qui avait forcé le passage et qui l’avait bousculé avec son véhicule, sans toutefois le blesser. Depuis « on nous interdit de nous mettre devant. On relève désormais le numéro de la plaque minéralogique du contrevenant ».

Une surveillance bienveillante

Désiré donne aussi volontiers de son temps « aux Foulées du terroir à Vimoutiers ainsi qu’aux 24 heures de voitures à pédales ». Il a aussi arpenté les terrains de football. En tant que joueur, puis « en tant qu’arbitre officiel au club de l’Amicale des Gars de Crouttes, de 1988 à 2003, jusqu’à ce qu’un accident en arbitrant m’éloigne du terrain pendant près d’un an et demi ».

Du statut d’arbitre officiel, il passe à celui d’arbitre bénévole. Il s’est impliqué au club de foot de l’AGC « jusqu’en 2016 ». Année où il rejoint l’organisation de la foire aux oignons pour assurer une surveillance bienveillante sur le rendez-vous.

Et tant que sa santé le lui permettra, il en sera ainsi !

Désiré Grimpart, un bénévole toujours prêt à rendre service

ÔToulouse : Actus, Cultures, Sorties à Toulouse


Actualités Toulousaines : Information, Sorties Culturelles