Football. Frédéric Guilbert après Caen – Nantes : “On joue avec la carrière de certaines personnes au club”

Frédéric Guilbert était abattu en zone mixte après la défaite du SM Caen contre Nantes.

Frédéric Guilbert était abattu en zone mixte après la défaite du SM Caen contre Nantes. (©Aline Chatel / Sport à Caen)

Frédéric Guilbert ne s’est pas dérobé après la cinquième défaite consécutive du Stade Malherbe Caen contre Nantes, mercredi 13 février 2019 (0-1). À onze contre dix, les Caennais ont été incapables d’emballer les débats et d’inquiéter la solide défense nantaise. « On a eu très peu d’occasions, il y a eu très peu de choses à se mettre sous la dent pour les supporters. » Le latéral droit s’est montré extrêmement peiné à l’issue de la rencontre.

googletag.cmd.push(function() { googletag.display(“atf_pave-haut”); });

Lire aussi : Football – SM Caen. Fabien Mercadal : « Un sentiment de honte »

On a voulu mettre de la folie, je ne pense pas que ça s’est vu. Je n’arrive même pas à parler, je ne sais même pas quoi dire tellement la déception est énorme. J’espère que tout le monde se se rend compte qu’on est dans une période très difficile et qu’on va avoir besoin de tout le monde. 

« Un petit peu honte de nous »

Interrogé sur les propos de son entraîneur Fabien Mercadal évoquant un « sentiment de honte », Frédéric Guilbert a abondé dans ce sens.

On a un petit peu honte de nous, un peu honte de la série en cours. Aujourd’hui, je n’arrive même pas à me projeter sur le match de dimanche.

Lire aussi : Football. Caen poursuit sa chute libre en perdant à onze contre dix face à Nantes

Frédéric Guilbert n'a pas été en réussite dans son couloir droit contre les Canaris.

Frédéric Guilbert n’a pas été en réussite dans son couloir droit contre les Canaris. (©Aline Chatel / Sport à Caen)

Le joueur d’Aston Villa, prêté à Caen pour la fin de saison, « pense aux supporters, aux employés. On joue avec la carrière de certaines personnes au club. » « Hors de question », pour lui, de laisser le club en Ligue 2 à l’issue de l’exercice en cours. « Je n’arrive même pas à le concevoir. »

Je n’ai qu’une seule idée en tête, c’est de laisser le club en Ligue 1. Je suis arrivé en Ligue 1, je veux repartir en Ligue 1. C’est le club de ma région, j’ai été formé ici.

« Se battre pour notre honneur, notre fierté »

Dans ce contexte, Frédéric Guilbert en appelle à l’orgueil de tout un groupe.

Cela fait trois ans maintenant que je vis ça. C’est dur. Je pense qu’on est dans une situation un peu plus complexe que les années précédentes. Il va falloir se battre, pour notre honneur, pour notre fierté, pour le nom qu’on porte derrière notre dos. On va devoir relever la tête et sauver cette institution.

Fred Guilbert appelle à une prise de conscience générale.

Fred Guilbert appelle à une prise de conscience générale. (©Aline Chatel / Sport à Caen)

Le Manchois pense aussi aux supporters, qui ont plus que jamais témoigné leur mécontentement face à Nantes.

Comment leur en vouloir ? Ce sont des gens qui se lèvent tôt le matin, qui travaillent pour payer leur place. Nous, on fait un métier de rêve. Quand tu vas à l’usine tous les matins, que tu payes tes billets, que tu amènes tes enfants, tu veux du bonheur. Il faut au moins qu’on montre quelque chose, qu’on montre qu’on est des guerriers. Il faut aussi en donner pour leur argent aux gens. 

Lire aussi : Football. Les supporters en colère réclament la démission du président Sergent

Si les hommages à Emiliano Sala ont permis de se rappeler qu’il y avait « des choses énormément plus graves que le foot, même si c’est difficile de dire ça après une telle série », Frédéric Guilbert a fait état d’ »une soirée cauchemardesque ». Lucide.

Football. Frédéric Guilbert après Caen – Nantes : "On joue avec la carrière de certaines personnes au club"

ÔToulouse : Actus, Cultures, Sorties à Toulouse


Actualités Toulousaines : Information, Sorties Culturelles