La toiture de l’église de Bouillancourt-sur-Miannay est rénovée après 40 ans de patience

Le toit de l'église est en cours de rénovation.

Le toit de l’église est en cours de rénovation. (©L’Eclaireur)

Cela fait plus de 40 ans que tout Bouillancourt-sur-Miannay, village de Moyenneville (Somme) espère et attend des travaux sur son église, c’est désormais chose faite depuis le mois de décembre dernier. Depuis deux mois, quatre ouvriers s’affairent sur le toit de l’église pour réparer la charpente, combler les trous et donc éviter les infiltrations d’eau dans l’église. Le chantier ne devrait pas s’arrêter à ce stade puisque le clocher devrait également être réparé.
Les réparations devraient être achevées dans le courant du mois de mars.

Une question de semaines

Que d’efforts pour parvenir à ce résultat. Aussi loin que Georges Demonchaux, un habitant du village s’en souvient, l’église a toujours été mal en point : « Déjà, à l’époque de Bernard Paraisot, en 1981, on parlait de réaliser des travaux sur l’église, ça ne date pas d’hier donc. » Gilles Huré, ancien conseiller municipal et trésorier de l’association de sauvegarde du patrimoine de la commune de Moyenneville en détaille l’état : « Il pleuvait dans l’église, il y avait des trous dans le toit par lesquels des pigeons pouvaient pénétrer, ça ne ressemblait plus à un lieu de prière. » L’édifice était si délabré que plus personne ne rentrait à l’intérieur, la dernière messe d’obsèques célébrée à Bouillancourt-sur-Miannay date des années 2005 ou 2010, les habitants ne se souviennent plus de l’année exacte.
Quelques menus travaux avaient été entrepris il y a plusieurs décennies, en 1982-1983, l’enceinte extérieure avait été refaite par des contrats en insertion selon Gilles Huré et la municipalité faisait intervenir un couvreur pour qu’il remplace les ardoises tombées mais depuis deux ans, l’entreprise refusait de se déplacer à cause du manque de sécurité.
L’association de sauvegarde du patrimoine de la commune de Moyenneville a dans ses rangs une quarantaine d’adhérents depuis sa création en 2006 et elle se bat depuis les années 80 pour réhabiliter l’église. Pour y parvenir, elle a pu compter sur le don d’une centaine de tableaux de Thérèse Soufflet ainsi que des aquarelles et des dons de particuliers. Plusieurs associations du village qui se sont dissoutes ont remis l’argent qu’il leur restait à l’organisation. Les tableaux de Thérèse Soufflet sont régulièrement vendus lors d’expositions-ventes. Avec toutes ces actions, un chèque de 4 000 euros a pu être remis à la mairie de Moyenneville.

42 000 euros de travaux

C’est un peu avant ce chèque que Moyenneville avait décidé de financer les travaux pour un montant de 42 000 euros. Le début devait intervenir en janvier 2018 mais a été repoussé de presque un an à cause des délais de l’entreprise en charge.
C’est donc avec la satisfaction du devoir accompli que les habitants de Bouillancourt vont bientôt contempler leur église.
L’association est pourtant loin d’avoir achevé son travail, l’intérieur demeure un chantier auquel il va falloir s’atteler. « Le torchis tombe en miettes », témoigne Georges Demonchaux, le président de l’association. « Ce ne sera pas fait demain », rétorque Gilles Huré, « on ne pourra pas redemander tout de suite de l’argent, je pense qu’on va devoir patienter dix ans mais peut-être que comme dans les années 80, on pourrait faire appel à des gens en insertion ». Une façon de boucler la boucle de cette rénovation.

La toiture de l’église de Bouillancourt-sur-Miannay est rénovée après 40 ans de patience


ÔToulouse : Actus, Cultures, Sorties à Toulouse


Actualités Toulousaines : Information, Sorties Culturelles