Plus d'un millier de personnes rassemblées contre l'antisémitisme place de la Liberté à Brest

 

googletag.cmd.push(function() { googletag.display(“atf_pave-haut”); });
Un millier de personnes se sont réunies place de la Liberté à Brest mardi 19 février 2019 à Brest pour dire non à l'antisémitisme

Plus d’un millier de personnes se sont réunies place de la Liberté à Brest mardi 19 février 2019 à Brest pour dire non à l’antisémitisme (© Côté Brest).

Mardi 19 septembre 2019, à 19h, plus d’un millier de personnes ont convergé vers la place de la Liberté à Brest pour marquer leur indignation envers les actes antisémites commis en France ces dernières années et ces dernières semaines. 

Lire aussi : Un rassemblement contre l’antisémitisme à Brest mardi 19 février 2019

Lors de ce rassemblement, initié au plan national par le Parti socialiste, relayé, à Brest, par sa fédération du Finistère rejointe par la majorité des partis politiques, Frédérique Ronot, présidente de la Ligue des droits de l’Homme (LDH) de Brest métropole, a rappelé qu’après «chaque provocation immonde, la France a manifesté son effroi, sa colère et sa volonté de ne pas se laisser intimider et de rester campée sur les valeurs de la République».

Frédérique Ronot, présidente de la Ligue des droits de l'Homme, papier en main, sur les marches de l'hôtel de ville, place de la Liberté à Brest, mardi 19 février 2019, entourée par les élus des différents partis politiques

Frédérique Ronot, présidente de la Ligue des droits de l’Homme, papier en main, sur les marches de l’hôtel de ville, place de la Liberté à Brest, mardi 19 février 2019, entourée par les élus des différents partis politiques (© Côté Brest).

Beaucoup de progrès restent à faire

Et si elle a reconnu que «des progrès ont été faits», elle a indiqué que «beaucoup restent à faire.»

Aucun de ces actes ne peut être banalisé. Tous doivent être réprimés pour ce qu’ils sont. Qu’ils s’expriment sur les murs, dans les rues ou sur les réseaux, la haine et l’encouragement à passer à l’acte sont intolérables car le danger est réel : laisser faire, banaliser, c’est accepter que chacun d’entre nous puisse être menacé, insulté, agressé en raison de sa religion, de ce qu’il est, ce qu’il est supposé être…

Un millier de personnes se sont réunies place de la Liberté à Brest mardi 19 février 2019 à Brest pour dire non à l'antisémitisme

Plus d’un millier de personnes se sont réunies place de la Liberté à Brest mardi 19 février 2019 à Brest pour dire non à l’antisémitisme (© Côté Brest).

Et de poursuivre :

Agir contre tous les préjugés, les révisionnismes, les fantasmes complotistes, éviter les replis communautaires obscurantistes passe donc par un effort significatif en termes de vigilance, d’interventions en milieu scolaire, de promotion de la mémoire et de sensibilisation partout, pour toutes et tous.

Un millier de personnes se sont réunies place de la Liberté à Brest mardi 19 février 2019 à Brest pour dire non à l'antisémitisme

Plus d’un millier de personnes se sont réunies place de la Liberté à Brest mardi 19 février 2019 à Brest pour dire non à l’antisémitisme (© Côté Brest).

La responsabilité des éditeurs et des diffuseurs est également à interpeller. Parce que cette mobilisation générale que la LDH appelle de ses vœux est une mobilisation pour la liberté de tous et de chacun, elle exclut toute instrumentalisation au service de telle ou telle considération de tactique politicienne, d’une quelconque volonté de limitation des libertés publiques.

Faire vivre au quotidien l’idéal républicain

Et de conclure, avant les chaleureux applaudissements des personnes réunies sur la place :

La LDH poursuivra inlassablement son action dans ce sens. C’est le combat commun de toutes celles et tous ceux qui s’attachent à faire vivre au quotidien l’idéal républicain de la fraternité, de l’égalité et de la liberté.

Dans la vidéo ci-dessous, l’intervention de Frédérique Ronot dans son intégralité : 

Rassemblement contre l’antisémitisme à Brest : plus d’un millier de personnes place de la Liberté en ce moment, mardi 19 février 2019.

Publiée par Côté Brest sur Mardi 19 février 2019

Le rassemblement s’est achevé avec une partie de la chorale brestoise Peuple et chansons qui a interprété  Nuit et brouillard, de Jean Ferrat. 

Une trentaine de gilets jaunes

Une trentaine de gilets jaunes étaient également présents, pendant tout le rassemblement, un peu à l’écart, sur les marches de l’hôtel de ville. Eux aussi voulaient, ainsi, dire stop à l’antisémitisme. 

Une trentaine de gilets jaunes étaient présents, sur les marches de l'hôtel de ville, un peu à l'écart, pour signifier également leur opposition aux actes antisémites

Une trentaine de gilets jaunes étaient présents, sur les marches de l’hôtel de ville, un peu à l’écart, pour dénoncer également les actes antisémites (© Côté Brest).

 

Plus d'un millier de personnes rassemblées contre l'antisémitisme place de la Liberté à Brest

ÔToulouse : Actus, Cultures, Sorties à Toulouse


Actualités Toulousaines : Information, Sorties Culturelles