Sandwich, burger, pizza… Les Français toujours plus adeptes du snacking

Où manger un bon burger à Rouen (Seine-Maritime) ? 76actu vous livre ses bonnes adresses.

Le snacking continue de faire de plus en plus d’adeptes en France. (©Adobe Stock/Illustration)

On a beau en faire parfois le synonyme de malbouffe, le snacking continue d’être un mode de consommation qui séduit de plus en plus. C’est même devenu la principale manière des Français pour s’alimenter en dehors de chez eux, selon une étude réalisée par le cabinet CHD Expert, à l’occasion des 20 ans du salon du Sandwich & Snack Show, qui se tient du 1er au 2 avril 2019 à Paris, porte de Versailles.

Selon cette étude, sur une semaine classique, 59% des déjeuners et dîners des Français sont pris hors de leur domicile. 

Un marché en pleine ébullition 

Burger, pizza, bagel, sandwich… le marché du snacking poursuit donc son essor. Avec comme principaux points de vente, les établissements de restauration rapide. On en compte 41.000 en France, 94.000 en incluant les boulangeries-pâtisseries, supérettes, épiceries de marché, livraison et restauration à emporter. 

Ce marché de la restauration rapide pèse lourd, très lourd : 19 milliards d’euros en 2018, soit dix milliards de plus qu’il y a 10 ansL’étude indique : 

Le snacking, via la restauration rapide, séduit et grapille des parts de marché au détriment de la restauration classique à table. Il y a aujourd’hui près de deux fois plus d’enseignes de restauration rapide en France qu’en 2007.

Dans le top 5 des villes possédant le plus d’enseignes, on retrouve : 

  1. Paris, avec 88 points de vente au km2
  2. Lyon, avec 31 points de vente au km2
  3. Lille, avec 18 points de vente au km2
  4. Bordeaux, avec 17 points de vente au km2
  5. Nice, avec 14 points de vente au km2
Le snacking est très présent dans les villes mais aussi

Les villes de France à plus forte présence d’établissements de snacking. (©CHD Expert)

Du côté du marché de la restauration dite classique, on compte 104 000 établissements en France en 2019, selon l’étude.

Une évolution qui stagne depuis plus de 20 ans.

Et qui touche tout le monde, puisque toutes les tranches d’âges et catégories socio-professionnelles sont concernées.

Même au petit-déjeuner

Parmi les transformations notables, l’étude met en avant de nouveaux « instants de consommation ». Alors qu’il y a encore quelques années, le snacking était plutôt privilégié à la pause déjeuner, voire au dîner, désormais, on compte « six instants de consommation grignotés », à savoir : 

  • le petit déjeuner
  • la pause-café
  • le déjeuner
  • le goûter
  • le dîner
  • la collation du soir

Nicolas Nouchi, du cabinet CHD Expert, souligne : 

Cette destructuration alimentaire et la désynchronisation des habitudes alimentaires ont métamorphosé le paysage de la restauration. 

Sandwich en tête

Selon l’étude, 60 % des consommateurs français se rendent au moins une fois dans un lieu de snacking en semaine, midi ou soir. Les fervents amateurs de ce mode de consommation s’y rendent, eux, en moyenne 5 fois par semaine, le midi. Ils y dépensent en  moyenne 9,70 euros.

Sur le podium des denrées les plus consommées, on retrouve en numéro 1 le sandwich ou le club sandwich, consommé à 41% tous âges confondus (48% chez les 18-24 ans). Suivi du burger à hauteur de 34% (46% chez les 18-24 ans), puis la salade à 28% (32% chez les 25-34 ans).

Nicolas Nouchi fait remarquer que l’offre s’est également étoffée, avec désormais « une cinquantaine de références comme les tacos, les bagel, bao burger, bagnat, suédois, onigri… »

Malgré un dynamisme certain du secteur, pas question pour autant pour le consommateur de se laisser forcément aller à une négligence de la qualité. Sylvie Gaudy, directrice du Sandwich & Snack Show, ajoute : 

On observe une véritable montée en gamme globale du secteur qui s’est résolument marketé et structuré pour faire émerger des concepts esthétiques aux process réinventés, même des chefs étoiles se sont engouffrés sur le créneau… Les concepts et les offres se sont premiumisées, valorisant les ingrédients de qualité, ce qui a poussé de nombreux acteurs à miser sur le fait maison et le minute.

Guidé par « ses envies et son instinct », le consommateur n’a donc pas fini de faire les beaux jours du snacking.

Pour prendre connaissance de l’étude complète : 

Infos pratiques : 
Sandwich & Snack Show, les 1er et 2 avril 2019 à Paris, porte de Versailles. Plus de renseignements sur le site internet.

Sandwich, burger, pizza… Les Français toujours plus adeptes du snacking


ÔToulouse : Actus, Cultures, Sorties à Toulouse


Actualités Toulousaines : Information, Sorties Culturelles