Top 14. Énorme coup de gueule du président de Pau, Bernard Pontneau, qui dézingue ses joueurs

Bernard Pontneau, président de Pau, n'a guère apprécié le spectacle de la 1ere journée de Top 14.

Bernard Pontneau, président de Pau, demeure furieux contre ses joueurs . (©Icon Sport)

Bernard Pontneau est furieux. C’est le moins que l’on puisse dire. Le président de la Section Paloise n’a pas du tout apprécié le comportement de ses joueurs samedi 23 février 2019 à Mayol contre Toulon. Les Béarnais se sont lourdement inclinés (38-11) et pointent au onzième rang au classement.

Lire aussi : Top 14. L’exploit du Stade Français, Montpellier au plus mal… Les infos de la 17e journée

L’attitude des joueurs a fortement interpellé Bernard Pontneau. « La manière est accablante. [..] Une prestation aussi pathétique qu’irresponsable », a-t-il pesté auprès de la République des Pyrénées. Avant de sortir les flingues à l’encontre de certains éléments qu’il n’a pas nommés : 

Quelques éléments ne savent pas, ou, pire, ne veulent pas délivrer et appliquer en match le travail stratégique ou de base développé toute la semaine à l’entraînement. Si certains pensent qu’il fait bon vivre à Pau, la Section n’a pas vocation à les ménager. […] Qu’ils sachent que je les ai dans le viseur.

« Certains parlent trop et n’agissent pas assez »

Avant de rajouter, très remonté : 

Je parle à ceux à qui l’on fait confiance et qui sont sur la feuille de match, c’est une confiance témoignée et un honneur, qui engage la responsabilité de chacun. Mais je parle aussi de ceux qui n’y sont pas et qui pourraient y être dans une période ou l’infirmerie est pleine. S’ils n’y sont pas qu’ils se posent les bonnes questions, celles que le staff leur pose éléments à l’appui. On ne va pas tricher entre nous. Certains parlent trop et n’agissent pas assez.

« Les autres qu’ils partent en vacances, à la pêche, sur la lune, je m’en fiche »

L’heure est donc à la révolte du côté de Pau. Surtout que se profile le week-end prochain un match ô combien capital dans la course au maintien face à Agen au Stade de Hameau samedi 2 mars.

Lire aussi : Le gros coup de gueule de Bernard Pontneau qui dit « s’être emmerdé » en regardant les matches de Top 14

Bernard Pontneau a tenu à prévenir : 

Le bla bla qui pourra être fait dans la semaine ne m’intéresse pas, le juge de paix c’est samedi 18h.

Pour conclure, le président palois a envoyé une dernière pique à ses joueurs : 

C’est très simple, certains ressortiront plus grand de ce genre d’épreuve. On fera avec les gens de caractère. Les autres qu’ils partent en vacances, à la pêche, sur la lune, je m’en fiche.

Top 14. Énorme coup de gueule du président de Pau, Bernard Pontneau, qui dézingue ses joueurs

ÔToulouse : Actus, Cultures, Sorties à Toulouse


Actualités Toulousaines : Information, Sorties Culturelles